/news/currentevents
Navigation

Un bambin échappe à la vigilance de sa gardienne à Val-Bélair

Un bambin échappe à la vigilance de sa gardienne à Val-Bélair
Photo Agence QMI, Marc Vallières

Coup d'oeil sur cet article

 Pour une deuxième fois cette semaine, les policiers de Québec ont été appelés à intervenir pour un bambin de quatre ans qui s’est dérobé de son domicile pendant une vingtaine de minutes, mercredi après-midi, à Val-Bélair.

 Un appel aux policiers a été lancé à 14h40 par une résidente qui avait trouvé l’enfant seul sur la rue de l’Etna.  

 Puis, une vingtaine de minutes plus tard, une autre personne a alerté les autorités. Il s’agissait cette fois de la gardienne du bambin, celui-ci ayant profité d’un moment d’inadvertance «pour échapper à [sa] vigilance», selon le porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), Étienne Doyon.  

 Les policiers se sont présentés sur place peu après que la mère du garçon fut elle aussi arrivée. Celle-ci la rejoint un peu moins de 40 minutes après le départ impromptu du bambin.

 L’enfant aurait été seul pendant environ vingt minutes. Il a été retrouvé dans le stationnement de la pharmacie Brunet à une centaine de mètres de chez lui. Il était « en bonne santé et de bonne humeur », rassure M. Doyon.  

 « Le message aux parents, c’est de ne pas hésiter à demander notre aide quand un enfant est manquant » pour régler le plus rapidement possible pareille mésaventure, fait savoir le porte-parole du corps policier.  

 Un de plus

 Il s’agit du deuxième incident du genre à survenir en à peine trois jours à Québec.  

 Lundi, un résident a fait signe aux policiers après avoir repéré un enfant en couche qui déambulait dans le stationnement d’un immeuble à logement aux abords de la 5e Avenue Ouest à Charlesbourg.  

 Incapables de retrouver un parent ou un domicile, les policiers ont été contraints de conduire l’enfant au Directeur de la protection de la jeunesse. La mère s’est présentée sur place une heure après l’appel initial. Elle a été rencontrée par les enquêteurs pour déterminer s’il y avait matière à porter des accusations. L’affaire fait toujours l’objet d’une enquête.  

 Autrement, au moins trois autres incidents du genre ont nécessité une intervention policière lors des trois dernières semaines.  

 Le 25 mai, une fillette d’environ trois ans a été récupérée par des passants pour la deuxième fois en un an, dans un autre secteur de Charlesbourg. Le 28 mai, la police a retrouvé le père d’un enfant de cinq ans qui était seul dans le secteur de Vanier. Puis, le 4 juin, la mère d’une fillette de 5 ans trouvée près du boulevard Laurier était arrêtée pour « abandon d’enfant ».