/news/currentevents
Navigation

Des clients arrêtés pour avoir tenté d’acheter les services de mineures

Coup d'oeil sur cet article

Des hommes de Sherbrooke qui croyaient obtenir les services sexuels de mineures se sont plutôt fait passer les menottes aux poignets cette semaine, dans le cadre d’une opération client. 

Au moins six clients ont été arrêtés hier et mardi lors d’une vaste opération policière organisée entre la Sûreté du Québec, le Service de police de Sherbrooke et l’Escouade intégrée de lutte au proxénétisme. 

C’est à la suite de plaintes du public et de complexes hôteliers que les policiers ont décidé de mettre en place un projet visant la lutte au proxénétisme dans cette région. 

S’attaquer au proxénétisme 

L’opération visait à arrêter des clients qui tentaient d’acheter des services sexuels de personnes mineures, mais aussi de recueillir de l’information afin de sortir les victimes de l’emprise des proxénètes. 

«C’est une des façons de s’attaquer au proxénétisme. En dissuadant le client à recourir à des services sexuels chez des personnes de moins de 18 ans, on enlève des profits et des opportunités à ceux qui exercent du contrôle sur de jeunes filles», a expliqué le lieutenant Hugo Fournier, de la Sûreté du Québec. 

Ainsi, différentes interventions ont été menées par les policiers dans un hôtel de Sherbrooke. 

26 à 63 ans 

Les clients arrêtés durant les deux jours d’opération font face à des accusations de leurre et obtention de services sexuels moyennant rétribution d’une personne âgée de moins de 18 ans. 

Les personnes arrêtées sont âgées de 26 à 63 ans. Aucun des hommes n’avait de dossier en semblable matière. 

Et, fait à noter, les clients n’avaient pas de profil type et provenaient de différentes sphères de la société, précise le lieutenant Fournier. 

Ils ont tous été libérés et reviendront en cour à une date ultérieure.  

► Toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.