/news/society
Navigation

Festival du solstice d’été à Montréal: «Quelle erreur de jugement!» dit François Legault

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Baptiser les célébrations du 24 juin «Festival du solstice d'été» dans l’arrondissement montréalais du Sud-Ouest est une «erreur de jugement», selon le premier ministre du Québec François Legault.

«Quelle erreur de jugement! C’est notre fête nationale! On est fiers d’être Québécois. On est fiers de notre nation. Disons-le haut et fort: bonne fête nationale!» a dit le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ).   

  • La directrice des communications du festival était l’invitée de Benoit Dutrizac sur QUB radio:

La ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, a même affirmé que cela était «inacceptable», jeudi matin, dans les couloirs de l’Assemblée nationale à Québec.

«On n’acceptera jamais que les fonds du gouvernement qui servent à célébrer notre fierté, nos valeurs et notre nation servent à d’autres fins que la célébration de la fête nationale», a-t-elle affirmé.

Photo tirée de Twitter

Elle dit que son gouvernement avait déjà contacté ceux qui financent ce projet pour «s’assurer que les correctifs soient faits».

Pour la ministre, il s’agit d’«une bonne occasion de recadrer les règles qu’on a par rapport au financement de cette Fête nationale».

«Ça arrive que les festivités se fassent dans le cadre d’autres activités, mais il faut comprendre que la Fête nationale doit être au cœur de la promotion et de l’organisation des festivités pour avoir du financement», a souligné Isabelle Charest.

«Erreur»

De son côté, la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau a parlé d’une «erreur, sans doute de bonne foi».

«Je pense qu’ils doivent revoir leur position, parce que c’est de l’argent [public] qui est donné aux Québécois pour fêter la Fête nationale», a-t-elle précisé.

Le chef intérimaire du PQ, Pascal Bérubé, a qualifié cette décision de «franchement n’importe quoi».

«Le 24 juin, depuis 1977, c’est la Fête nationale, et avant c’était la Saint-Jean-Baptiste. D’appeler ça le solstice d’été, parce que c’est plus inclusif...On est-tu en train de virer sur le top?», a commenté M. Bérubé en mêlée de presse.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions