/news/politics
Navigation

Immigration et laïcité: les députés siégeront en fin de semaine

Le gouvernement pourrait utiliser le bâillon

Coup d'oeil sur cet article

Les élus de l’Assemblée nationale siégeront au cours de la fin de semaine pour permettre l’adoption des projets de loi sur l’immigration et la laïcité, possiblement sous bâillon.

« S’il faut, on va siéger en fin de semaine, mais là, il faudrait que ça devienne constructif et que les libéraux arrêtent de faire du niaisage », a lancé le premier ministre François Legault jeudi matin, montrant des signes d’exaspération.

Le premier ministre affirme depuis plusieurs jours que l’opposition libérale ralentit volontairement l’étude des deux pièces législatives.

« Les libéraux continuent à faire de l’obstruction, qui nuit à l’économie du Québec », a-t-il affirmé au sujet du projet de loi 9, qui doit réformer le système d’immigration pour mieux arrimer la sélection des nouveaux arrivants aux besoins des entreprises.

Photo Simon Clark

Laïcité

« Je ne pense pas, bien honnêtement, qu’une semaine de plus, ou deux semaines, ou deux mois de plus d’obstruction des libéraux que ça va changer leurs conclusions », s’est justifié M. Legault.

Quant au projet de loi sur la laïcité, qui interdira les signes religieux aux personnes en position d’autorité, le premier ministre estime avoir l’appui de la population québécoise. « La grande majorité ne veut pas que les policiers ou les policières portent des signes religieux [...] », dit-il. En plus des policiers, l’interdiction s’appliquera aux juges, procureurs et gardiens de prison, mais également aux enseignants et enseignantes.

Sans prononcer le mot, M. Legault a semblé indiquer que son gouvernement utilisera le bâillon pour forcer l’adoption d’un ou des deux projets de loi présentement à l’étude. « Je veux laisser la chance au coureur », dit-il.

Photo Simon Clark

Une semaine d’étude

Malgré les accusations d’obstruction lancées par le premier ministre, les libéraux rappellent que l’étude article par article du projet de loi sur la laïcité a débuté seulement la semaine dernière. « On a commencé l’étude détaillée le 4 juin, si je compte la fin de semaine, ça fait neuf jours », a rappelé le leader parlementaire libéral, Sébastien Proulx, au Salon bleu.

Le gouvernement Legault a d’ailleurs déposé un important amendement cette semaine pour définir ce qu’est un signe religieux visé par le projet de loi, souligne M. Proulx.

Le leader parlementaire du gouvernement a répliqué que la CAQ s’est fait élire notamment sur la promesse de régler le dossier de la laïcité. « Ça fait 10 ans qu’on débat de cette question-là », a fait valoir Simon Jolin-Barrette.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.