/entertainment/movies
Navigation

Nos séries web attirent l’attention à l’étranger

Des artisans de Téodore pas de h dans le décor glamour de Cannes : le réalisateur Julien Hurteau, l’auteure Nathalie Doummar et la productrice Frédérique Traversy.
Photo courtoisie Des artisans de Téodore pas de h dans le décor glamour de Cannes : le réalisateur Julien Hurteau, l’auteure Nathalie Doummar et la productrice Frédérique Traversy.

Coup d'oeil sur cet article

Grâce à la capacité de ses artisans d’accomplir des miracles à l’écran malgré des budgets de production faméliques, les séries web québécoises se démarquent de plus en plus sur la scène internationale.

En avril, au festival Canneseries, en France, deux productions québécoises – Téodore pas de h et La maison des folles – comptaient parmi les dix finalistes du volet Séries courtes. Écrite et réalisée par Mara Joly, La maison des folles a remporté le prix du public.

L’année précédente, la série Dominos, créée par Zoé Pelchat, avait fait encore mieux en raflant le prix le plus important : meilleure série digitale.

Dominos, une série québécoise créée par 
Zoé Pelchat (au centre) avait mérité les 
grands honneurs à Canneseries, en 2018.
Photo courtoisie
Dominos, une série québécoise créée par Zoé Pelchat (au centre) avait mérité les grands honneurs à Canneseries, en 2018.

En 2017, L’âge adulte, de Guillaume Lambert, était reparti d’un festival en Belgique avec le prix du Jury.

« Il y a vraiment des talents extraordinaires dans votre pays, notamment au Québec », lance le cofondateur de Canneseries, Jean Michel Albert, en entrevue au Journal.

« Au niveau digital, vous êtes à la pointe. Les moyens ne sont pas énormes, mais vos créateurs sont ingénieux. J’en suis époustouflé », enchaine-t-il.

Comme le hip-hop

Les propos de M. Albert sont corroborés par ceux qui font ces séries web. La débrouillardise est la clef du succès au Québec.

« Nous sommes habitués de faire des miracles avec deux bouts de bois, soumet Mara Joly. Nos artisans sont hyper compétents et savent optimiser ce qu’ils ont. On allie cette capacité d’avoir l’air cher avec un fond engagé et viscéral, qu’on soit dans le drame ou la comédie. »

Sur le même thème des budgets de fonds de tiroir, le producteur de Dominos et La maison des folles, Lou Bélanger, trace un parallèle entre « l’instinct de survie » manifesté par les auteurs de série web d’ici et les premiers artistes hip-hop.

« Le hip-hop a vu le jour parce que, dans les ghettos, les gens n’avaient pas d’argent pour s’acheter des instruments de musique et louer des locaux. Avec un micro, une cassette vierge et un stéréo, ils pouvaient faire de la musique. C’est une façon de renverser l’ordre établi et de permettre à la jeunesse de se démarquer. »

Plus rapide

Le format de la série web permet, en effet, de raccourcir énormément les délais entre l’écriture du scénario et la diffusion, lesquels s’étirent souvent sur plusieurs années dans le cas d’une série télé traditionnelle ou d’un long métrage.

« C’est plus facile de créer dans la série web qu’à la télé, souligne Nathalie Doummar, auteure, réalisatrice et comédienne dans Téodore pas de h. On a eu l’idée il y a un an, et nous étions à Cannes il y a quelques semaines. »

Avenir radieux

Selon Jean Michel Albert, le Québec joue dans la même ligue, sur le web, que des pays comme l’Espagne et la Belgique, considérés comme des terreaux fertiles de ce nouveau moyen de diffusion de la fiction.

Il ne faudrait donc pas s’étonner que d’autres productions d’ici soient sélectionnées à Canneséries en 2020.

« Je suis quasiment certain qu’on va recevoir des candidatures puisque le Canada est le pays qui nous a fourni le plus de séries cette année. On parle d’une trentaine de séries sur les 130 qui nous ont été soumises », conclut M. Albert.

Un tremplin pour les artisans d’ici

Les artisans des séries web québécoises ressentent déjà les impacts positifs d’une sélection à Cannes. Le téléphone de Mara Joly a sonné rapidement après son séjour à Cannes.

« Une boite de production m’a appelée pour développer un projet avec moi et ils ont pris une option sur une série télé que je suis en train d’écrire. Et il y a une scénariste québécoise importante, que je ne peux nommer, qui m’a écrit pour me dire qu’elle avait vu La maison des folles et qu’elle voulait qu’on travaille ensemble. Wow ! La top scénariste qui m’écrit sur mon Facebook », s’emporte-t-elle.

Téodore pas de h a aussi servi de tremplin pour Nathalie Doummar. « Je vais développer une série à la télévision, un projet qui date d’il y a quelques semaines, et je pense vraiment que le fait d’avoir pu écrire Téodore pas de h a représenté un stage d’écriture pour moi », dit-elle.

Nathalie Doummar
Photo courtoisie
Nathalie Doummar

La visibilité de Cannes permet, dans une moindre mesure, d’attirer l’attention des webspectateurs d’autres pays. Par exemple, 3 % des visionnements de Téodore pas de h provient de la France, et 2 % des États-Unis.

Des séries web québécoises à voir... et où les voir

► L’âge adulte

Des artisans de Téodore pas de h dans le décor glamour de Cannes : le réalisateur Julien Hurteau, l’auteure Nathalie Doummar et la productrice Frédérique Traversy.
Photo courtoisie

Auteur : Guillaume Lambert

Comédiens : Mickaël Gouin, Mylène Mackay, Guillaume Lambert


► Dominos

Des artisans de Téodore pas de h dans le décor glamour de Cannes : le réalisateur Julien Hurteau, l’auteure Nathalie Doummar et la productrice Frédérique Traversy.
Photo courtoisie, TV5

Auteure : Zoé Pelchat

Comédiens : Émile Schneider, Paul Ahmarani, Charlotte Aubin


► En audition avec Simon

Des artisans de Téodore pas de h dans le décor glamour de Cannes : le réalisateur Julien Hurteau, l’auteure Nathalie Doummar et la productrice Frédérique Traversy.
Photo courtoisie

Auteur : Simon Olivier Fecteau

Comédiens : Simon Olivier Fecteau, Étienne de Passillé


► La maisondes folles

Des artisans de Téodore pas de h dans le décor glamour de Cannes : le réalisateur Julien Hurteau, l’auteure Nathalie Doummar et la productrice Frédérique Traversy.
Photo courtoisie, St-laurent TV

Auteure : Mara Joly

Comédiens : Claire Jacques, Sarah Cantin, Juliette Gariépy


► Téodore pas de h

Des artisans de Téodore pas de h dans le décor glamour de Cannes : le réalisateur Julien Hurteau, l’auteure Nathalie Doummar et la productrice Frédérique Traversy.
Photo courtoisie

Auteure : Nathalie Doummar

Comédiens : Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques, Nathalie Doummar, Louise Bombardier


► L’arène

Des artisans de Téodore pas de h dans le décor glamour de Cannes : le réalisateur Julien Hurteau, l’auteure Nathalie Doummar et la productrice Frédérique Traversy.
Photo courtoisie, Télé-Québec

Auteure : Marjorie Armstrong

Comédiens : Marjorie Armstrong, Philippe Boutin, Érich Étienne


► L’écrivain public

Des artisans de Téodore pas de h dans le décor glamour de Cannes : le réalisateur Julien Hurteau, l’auteure Nathalie Doummar et la productrice Frédérique Traversy.
Photo courtoisie

Auteur : Michel Duchesne

Comédiens : Emmanuel Schwartz, Ève Duranceau, Luc Senay


► Féminin/Féminin

Des artisans de Téodore pas de h dans le décor glamour de Cannes : le réalisateur Julien Hurteau, l’auteure Nathalie Doummar et la productrice Frédérique Traversy.
Photo courtoisie

Auteure : Chloé Robichaud

Comédiens : Macha Limonchik, Sarah-Jeanne Labrosse, Noémie Yelle


► Terreur 404

Des artisans de Téodore pas de h dans le décor glamour de Cannes : le réalisateur Julien Hurteau, l’auteure Nathalie Doummar et la productrice Frédérique Traversy.
Photo courtoisie

Auteurs : Samuel Archibald et William S. Messier

Comédiens : Marc Messier, Rémi-Pierre Paquin, Julie LeBreton