/sports/golf
Navigation

Omnium des États-Unis: les falaises du malheur

Coup d'oeil sur cet article

PEBBLE BEACH, Californie| Chaque endroit sur le parcours de Pebble Beach offre une vue époustouflante sur la baie de Carmel. Lorsqu’on dévale le 7e trou, l’iconique courte normale 3 surplombant le Pacifique, on s’avance vers les « falaises du malheur ».

C’est l’enchaînement des trois normales 4 de 428, 526 et 495 verges perchées sur les rochers du littoral. L’endroit coupe le souffle des golfeurs et des amateurs. Mais les joueurs ont à quitter les « Cliffs of doom », l’Amen Corner de Pebble, en limitant les dommages.

Les allées étroites, ondulées et fuyantes vers l’océan, les fosses de sable placées stratégiquement et les petits verts ondulés les amènent en expédition. Hier, ils y ont inscrit une trentaine d’oiselets et plus de 150 bogueys.

Le champion de 2010, Graeme McDowell, avait négocié cet endroit avec un cumulatif de +4 . En 2000, Tiger Woods avait devancé le plateau par six coups en jouant la normale. Le vainqueur en 1992, Tom Kite, y cumule la meilleure fiche (-1) parmi les champions.