/news/cannabis
Navigation

Cinq choses à savoir sur l'arrivée des produits comestibles du cannabis

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Jujubes, biscuits, liquides à vapoter et savons aromatisés au pot: une foule de produits comestibles et autres dérivés feront leur arrivée sur le marché légal du cannabis à compter du 16 décembre.

Voici en cinq points la réglementation dévoilée vendredi par Santé Canada. 

Concentration limite 

Les boissons et produits comestibles ne pourront contenir plus de 10 milligrammes (mg) de THC, la substance psychoactive du cannabis. Pour les produits d’extraits de cannabis, comme les liquides à vapotage et le hachisch, le seuil sera de 1000 mg par emballage. La concentration maximale sera la même pour les produits topiques, comme les crèmes ou les savons. 

Éviter l’attrait pour les enfants 

En plus d’être vendus dans des emballages neutres et à l’épreuve des enfants, ces nouveaux produits ne pourront prendre une forme attrayante pour les tout-petits, comme celle d’oursons en gélatine. Les distributeurs qui contreviendraient à ces règles s’exposent à une peine d’emprisonnement de trois ans ou à une amende pouvant aller jusqu’à 5 millions $. À noter que les produits de vapotage ne pourront en outre pas contenir de sucre et de colorant. 

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

Attention aux mélanges 

Les éventuels fabricants de produits comestibles et dérivés du cannabis ne pourront pas intégrer d’alcool ni de nicotine à leur recette. La caféine sera aussi interdite dans la plupart des cas, sauf pour les produits comestibles où sa présence sera limitée à 30 mg. La raison est simple: certains aliments, comme le chocolat, contiennent naturellement de la caféine. 

Mise en garde 

Les effets du cannabis ingéré prennent plus de temps à se faire sentir que lorsqu’il est fumé ou vapoté, mais durent aussi plus longtemps. Santé Canada signale qu’il peut s’écouler quatre heures après une ingestion de cannabis pour qu’on en ressente tous les effets et ceux-ci peuvent se prolonger durant 12 heures. En comparaison, les effets du cannabis inhalé prennent seulement 30 minutes à se manifester et durent généralement six heures. Santé Canada exigera des distributeurs de produits qu’une mise en garde à ce sujet figure sur les emballages. 

La modération a bien meilleur goût 

Pour réduire les risques associés à la consommation de cannabis ingéré, Santé Canada recommande aux consommateurs et, particulièrement aux néophytes, d’opter pour des produits qui contiennent 2,5 mg de THC ou moins. Les effets associés à la consommation de cannabis vont de l’euphorie à l’anxiété, en passant par des étourdissements et des pertes de mémoire.