/sports/others
Navigation

Défaite frustrante pour le Canada

Coup d'oeil sur cet article

Les Canadiens ont amorcé la troisième semaine d’activités de la Ligue des Nations en territoire hostile, vendredi, alors qu’ils affrontaient l’équipe hôte à Urmia, en Iran. Les représentants iraniens ont profité de l’appui des nombreux partisans présents pour l’emporter au compte de 3 à 0 (25-15, 26-24 et 25-16).

«C’était vraiment bruyant aujourd’hui! La communication était difficile, mais nous n’avons pas d’excuses. Ils ont mis beaucoup de pression au service, alors que nous avons multiplié les erreurs. Nous n’avons vraiment pas joué notre meilleur volleyball», a indiqué Nicholas Hoag après la rencontre.

Après un premier set à sens unique, la formation canadienne a commencé la deuxième manche sur les chapeaux de roues en marquant plusieurs points. L’Iran est toutefois revenu de l’arrière pour l’emporter et porter un dur coup au Canada, qui n’a plus jamais été dans le coup.

«C’était un set très important, et ils ont fait de bonnes choses dans les derniers échanges. Ça demeure notre meilleure manche, mais nous avons manqué d’agressivité», a poursuivi le Sherbrookois.

La troupe de Glenn Hoag montre maintenant une fiche de 4 victoires et 3 revers, et elle fera face à son plus gros test de la compétition, samedi, en se mesurant à la Russie, première au classement général avec six victoires en sept sorties. Malgré l’ampleur du défi qui les attend, Nicholas Hoag est confiant pour son équipe.

«Demain [samedi], c’est un nouveau match. La Russie a une excellente équipe, et ils sortent d’une grosse victoire contre la Pologne. L’objectif est de performer à la hauteur de ce que nous sommes capables de faire. Si nous réussissons, nous pouvons les battre.»