/news/transports
Navigation

Des routes asphaltées il y a trois ans sont déjà à refaire

Coup d'oeil sur cet article

C’est une situation qu’on voit fréquemment au Québec: des routes asphaltées il y a quelques années sont déjà parsemées de trous, et des travaux sont à nouveau nécessaires. 

En Montérégie, la bretelle menant de l’autoroute 30 vers la route 116 Ouest en est un bon exemple. Cette section a été complètement réasphaltée il y a un peu plus de trois ans. TVA Nouvelles y a circulé cette semaine, et c’est un champ de mines.  

• À LIRE AUSSI: Un affaissement de chaussée force la fermeture d’une bretelle de la 25

Camions de plus en plus lourds, variations de températures extrêmes, sous-financement chronique: autant d’hypothèses avancées. Au cours des prochaines semaines, Le Journal de Montréal, Le Journal de Québec et TVA Nouvelles se pencheront en profondeur sur la question et tenteront d’identifier la raison pour laquelle le réseau routier québécois est dans un si piètre état.  

Pierre Charrette, propriétaire de Remorquage Charrette, est dans l’industrie depuis 38 ans. Alors que les nids-de-poule étaient auparavant un fléau printanier, on en voit maintenant à longueur d’année.  

«De plus en plus, on ramasse des véhicules avec des roues cassées, des suspensions endommagées. On voit ça régulièrement», témoigne-t-il.  

Ses employés interviennent présentement pour des situations du genre à quatre ou cinq reprises par semaine.  

«Ce printemps, on pouvait en ramasser 10-12 par jour, facilement», soulève M. Charrette.  

 - D’après les informations d’Andy St-André