/finance/business
Navigation

Desjardins : vers un nouveau fonds de 100 M$ pour soutenir les projets porteurs?

Guy Cormier
Photo d'archives, Joël Lemay / Agence QMI Guy Cormier

Coup d'oeil sur cet article

Le Mouvement Desjardins envisage la possibilité de créer un nouveau fonds d’environ 100 millions $ pour soutenir les projets porteurs à travers la province.

En conférence de presse, vendredi, le président de la coopérative de Lévis, Guy Cormier, a mentionné que ses troupes aimeraient offrir un nouveau véhicule de soutien financier alors que le Fonds de 100 millions $ du Mouvement pour soutenir différents projets en région arrivera à échéance à la fin 2019. Actuellement, 70 millions $ de cette enveloppe ont été dépensés dans 255 projets au Québec et en Ontario.

«Notre réseau des caisses nous a clairement indiqué qu’il souhaite qu’on renouvelle le fonds de 2020 à 2024. Nous sommes actuellement en réflexion, mais il y a vraiment une volonté pour continuer d’injecter entre 25 et 30 millions de dollars par année dans l’économie du Québec», indique M. Cormier.

Ce dernier précise que certains critères du fonds pourraient toutefois être revus. Le conseil d’administration de Desjardins prendra la décision au cours des prochains mois.

«Est-ce qu’on va garder les mêmes catégories de soutien? Certaines personnes nous parlent aussi du développement durable. On devrait peut-être mettre plus l’accent sur des projets à caractère environnemental. D’autres nous parlent plus de l’aide pour les jeunes», énumère-t-il.

Automatisation

Vendredi, Desjardins a annoncé un investissement de 1 million $ dans la coopérative Citadelle afin qu’elle puisse continuer de rivaliser avec les géants internationaux. L’argent, qui provient du Fonds de 100 millions $, servira pour automatiser et robotiser les usines du groupe à Plessisville, à Château-Richer et à Aston-Jonction.

D’ici trois ans, cette modernisation devrait permettre de transformer et de commercialiser 14,5 millions de livres supplémentaires de sirop, de miel et de canneberges.

«Fondée en 1925, Citadelle est un véritable fleuron coopératif pour les acériculteurs et apiculteurs ainsi que les producteurs de canneberges du Québec avec des ventes avoisinant les 150 millions $ dans plus de 45 pays», affirme M. Cormier.

Ce n’est pas la première fois que Desjardins collabore avec cette coopérative qui compte 2000 membres au Québec. Depuis 2014, Desjardins Capital a injecté 12,5 millions $ dans cette organisation. Quinze projets du secteur agricole et agroalimentaire ont bénéficié à ce jour d’un appui de près de 3 M$ en provenance du Fonds de 100 millions $.

L’actif de Desjardins s’élève aujourd’hui à 304 milliards $.