/news/provincial
Navigation

Pétition: plus de 2000 signatures pour que le tramway se rende à Marly

Pierre Gagné, Bernard Drolet et Pierre Masson
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS Pierre Gagné, Bernard Drolet et Pierre Masson

Coup d'oeil sur cet article

La pétition des employés de Revenu Québec réclamant que le tramway se rende jusqu’à l’édifice Marly, à la Pointe-de-Sainte-Foy, a recueilli plus de 2000 signatures.

« C’est un signal fort envoyé à la Ville de Québec et au gouvernement du Québec que le tramway doit passer par l’édifice Marly », a affirmé Pierre Gagné, employé de Revenu Québec à l’origine de l’initiative, vendredi matin, en point de presse.

Ce dernier a ajouté que les employés de l’Agence gouvernementale sont « très inquiets de subir une diminution de service ».

Selon les plans actuels de la municipalité, les travailleurs seraient doublement pénalisés. Non seulement le tramway ne se rendrait pas jusqu’à Marly, mais les Métrobus 800 et 801 disparaîtraient également, a-t-il insisté.

Coût « marginal »

D’après lui, les 100 M$ à 120 M$ nécessaires pour permettre un « détour » du tramway par Marly constituent à peine 3 % du budget global de 3,3 milliards $ du mégaprojet.

« C’est marginal comme coût. Il ne faut pas le voir comme une dépense, mais comme un investissement pour les 50 prochaines années », a-t-il estimé.

Appui

M. Gagné a reçu l’appui de nombreux résidents du boulevard Pie-XII, à Sainte-Foy, qui ne veulent pas voir le tramway passer dans leur arrière-cour, sur les terrains d’Hydro-Québec.

« La logique est de venir assurer le service à 3800 employés de Revenu Québec. C’est inconcevable que le tramway ne se rende pas jusqu’ici, a déclaré Pierre Masson. Je suis convaincu que le tracé va changer et que la Ville va se rendre à l’évidence. »