/misc
Navigation

Un vrai cratère ralentit l’A25 à l’heure de pointe

Coup d'oeil sur cet article

Un véritable cratère dans la chaussée de l’autoroute 25 a forcé la fermeture d’une bretelle près de Terrebonne, vendredi, en pleine heure de pointe, causant d’importants maux de tête aux automobilistes. 

« On a affaire à un immense nid-de-poule », a laissé savoir en fin d’après-midi Marie-Pier Lorrain, porte-parole de la Sûreté du Québec, à propos de la bretelle de l’autoroute 25 sud menant à la 640 est, sur la Rive-Nord. 

Le trou béant d’environ un mètre a causé plusieurs maux de tête, vendredi après-midi, à Terrebonne.
Photo Agence QMI, Maxime Deland
Le trou béant d’environ un mètre a causé plusieurs maux de tête, vendredi après-midi, à Terrebonne.

Selon la police, plusieurs conducteurs auraient appelé afin de signaler l’affaissement de la chaussée sur cette voie passante, après avoir été victimes de crevaisons. 

L’Agence QMI a constaté sur place une énorme crevasse d’environ un mètre de diamètre et de plusieurs dizaines de centimètres de profondeur, en plein milieu de la voie d’accès à l’autoroute. 

Photo Agence QMI, Maxime Deland

Des employés du ministère des Transports du Québec (MTQ) ont été dépêchés sur place pour procéder à des travaux d’urgence.  

Ils ont alors décidé de bloquer cette bretelle, créant un détour de quelques minutes pour les travailleurs qui revenaient à la maison après leur journée de boulot. 

Photo Agence QMI, Maxime Deland

La signalisation leur indiquait de se rendre à la montée Masson. Le MTQ n’a pas précisé d’heure de rouverture de la bretelle. 

Un air de déjà-vu 

Ce n’est pas la première fois que le ministère doit créer des détours sur l’autoroute 25 afin de permettre aux véhicules de circuler. 

En avril 2017, le sol s’était ouvert sous la 25, près de Saint-Roch-de-L'Achigan, dans Lanaudière, à une vingtaine de kilomètres de la nouvelle brèche. La doline avait été formée à la suite d’importantes quantités de pluie tombées la semaine précédente. 

L’autoroute 25 nord avait été complètement fermée dans le secteur pendant approximativement deux mois après la découverte de cet affaissement majeur. Et la 25 sud avait aussi été bloquée un certain temps de façon préventive. 

En raison de la fermeture de cette voie d’accès importante, les automobilistes qui y circulaient devaient emprunter un détour, et se frotter à une circulation très dense. 

– Avec la collaboration de Maxime Deland, Agence QMI