/entertainment/stage
Navigation

Changement de vie

La pièce Plan de match aborde les remises en question et le désir de s’accomplir et de se réaliser

Plan de match
Photos courtoisie, Nouveau Théâtre de l’île d’Orléans Sébastien Dorval, Élie St-Cyr, Éva Daigle et Laura Amar constituent la distribution.

Coup d'oeil sur cet article

Sous-ministre, Sophie est sur le point de prendre sa retraite. Son couple va très bien et elle a des projets. Ça, c’était avant que Jeff, son conjoint, décide de faire un retour sur les bancs d’école.

À l’affiche à partir de samedi, au Nouveau théâtre de l’île d’Orléans, Plan de match aborde les remises en question et le désir de se réaliser.

« Jeff est facteur. Il perd son emploi parce que les gens ne s’envoient plus de lettres et il voit, dans cette situation, un signe de la vie. Il décide d’aller faire des études en arts au cégep », a indiqué l’auteur Claude Montminy, lors d’un entretien.

Une décision qui changera tous les plans de Sophie, laquelle est interprétée par Éva Daigle. Elle est même prête à le faire vivre, mais Jeff (Sébastien Dorval), qui a 13 ans de moins que sa conjointe, a un désir de s’accomplir et de se réaliser.

Une partie de l’équipe de Plan de match. Le comédien et codirecteur Sébastien 
Dorval, la directrice de production Laurence Croteau Langevin, le comédien 
Élie St-Cyr, le metteur en scène Carol Cassistat, la comédienne Laura Amar
et l’auteur et codirecteur Claude Montminy. 
Photo courtoisie
Une partie de l’équipe de Plan de match. Le comédien et codirecteur Sébastien Dorval, la directrice de production Laurence Croteau Langevin, le comédien Élie St-Cyr, le metteur en scène Carol Cassistat, la comédienne Laura Amar et l’auteur et codirecteur Claude Montminy. 

« Avec la vie de cégep, il arrive toutes sortes de choses. Des gens bizarres, des heures de cours, des camarades de classe, l’absence de salaire et des travaux d’équipe », a énuméré l’auteur et codirecteur du Nouveau théâtre de l’île d’Orléans.

Une série de situations qui perturberont le quotidien de ce couple modèle.

Claude Montminy a eu l’idée d’aborder cette thématique lorsque sa conjointe a décidé, après une deuxième grossesse, de quitter un emploi bien rémunéré pour aller faire une maîtrise en santé communautaire.

« C’est quelque chose que je n’aurais pas été capable de faire. J’ai trouvé ça admirable et, de mon côté, j’ai retrouvé, au cours des deux ou trois dernières années, le goût de dessiner et de peindre. J’ai mélangé tout ça pour écrire Plan de match », a-t-il raconté.

Un retour

Laura Amar et Élie St-Cyr interprètent Sarah et William, deux jeunes collégiens qui débarquent tout à coup dans la vie de Jeff et Sophie. Deux étudiants qui représentent très bien leur génération.

Sarah, mentionne Laura Amar, est une jeune militante qui a de grandes convictions.

« Elle est végétalienne, elle est pour les relations ouvertes, elle est dans l’acceptation de l’autre et elle est parfois radicale dans ses propos. Elle est aussi très colorée, sensible et très sensuelle », a-t-elle précisé, lors d’une pause d’un après-midi de répétitions.

La jeune comédienne qu’on a vue dans la pièce Entre autres, au Périscope ce printemps, avoue ne pas être très éloignée de cette jeune collégienne.

« Sarah est aussi un personnage qui me ressemble. Je pouvais comprendre ses convictions et cette envie qui l’habite de défendre de grandes causes », a-t-elle fait remarquer.

Ce rôle est aussi une occasion pour Laura Amar de passer une partie de l’été sur l’île d’Orléans. Un endroit où elle a habité de 5 à 11 ans.

« J’ai grandi à l’île. J’ai fait mon primaire à l’école de Saint-Laurent et je suis vraiment contente de revenir », a laissé tomber la comédienne originaire du Bic.

♦ Plan de match est présentée au Nouveau théâtre de l’île d’Orléans du 22 juin au 1er septembre.