/sports/hockey
Navigation

Jordan Binnington aura un portefeuille mieux garni

Jordan Binnington aura un portefeuille mieux garni
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le gardien Jordan Binnington avait un salaire de 650 000 $ dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et de 100 000 $ dans la Ligue américaine au cours de la dernière saison. Après avoir aidé les Blues de St. Louis à gagner leur première Coupe Stanley, il profitera d’une importante augmentation salariale.

Le joueur de 25 ans deviendra joueur autonome avec compensation le 1er juillet et le directeur général des Blues, Doug Armstrong, a la ferme intention de lui faire signer un contrat avantageux.

«Il aura droit à une belle augmentation de salaire cet été et nous avons hâte de la lui donner», a affirmé Armstrong en entrevue à la station Sportsnet 590 The Fan, selon des propos rapportés par le site de la LNH.

Repêché en troisième ronde par St. Louis en 2011, Binnington a vu sa vie complètement changer dans les derniers mois.

Après avoir signé des contrats d’un an à deux volets au cours des trois dernières campagnes, il peut maintenant s’attendre à parapher une entente lucrative et à long terme.

Débuts fracassants

Binnington a effectué son premier départ en carrière dans la LNH le 7 janvier dernier et il est devenu un des principaux architectes de la remontée de son équipe, qui occupait le dernier rang au classement général seulement quatre jours plus tôt.

«Nous ne jouions pas bien et nous avons fait un changement de gardien, a expliqué Armstrong. Binnington était notre meilleur gardien dans la Ligue américaine à ce moment. Plutôt que de l’envoyer directement dans la mêlée, [l’entraîneur-chef] Craig Berube lui a donné quelques semaines pour s’entraîner et s’habituer à la ligue. Je mentirais si je disais que je m’attendais à obtenir ce résultat.»

En saison régulière, Binnington a livré une fiche de 24-5-1 avec un taux d’efficacité de ,927 et une moyenne de buts alloués de 1,89, ce qui lui a valu une nomination au titre de recrue par excellence.

En séries, il a affiché un rendement de 16-10 avec une moyenne de buts accordés de 2,46 et un pourcentage d’arrêts de ,914.

«La façon dont il a joué en saison et en séries après une défaite montre à quel point il est fort mentalement, a indiqué Armstrong. Il mérite tout le crédit qu’il reçoit.»