/news/green
Navigation

Le nettoyage est enfin commencé

En 25 ans, un homme de la Montérégie a accumulé 500 tonnes de ferraille sur son terrain

Coup d'oeil sur cet article

Le nettoyage du terrain d’un homme de la Montérégie qui a accumulé 500 tonnes de ferraille a finalement commencé, après une bataille juridique qui a duré 15 ans.

Au fil des années, 500 tonnes de débris se sont accumulées sur le site.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Au fil des années, 500 tonnes de débris se sont accumulées sur le site.

 

Une quarantaine de bénévoles ont travaillé au nettoyage d’un terrain abandonné de la Présentation, en Montérégie, samedi.

Une quarantaine de bénévoles ont donné un coup de main fort apprécié, samedi.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Une quarantaine de bénévoles ont donné un coup de main fort apprécié, samedi.

Le propriétaire de l’endroit a passé 25 ans à y accumuler des carcasses d’automobiles, des meubles, des électroménagers, des matériaux de construction. Mais aussi des pneus, des bateaux, des réservoirs d’eau et beaucoup de ferraille.

Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Le maire Claude Roger a indiqué qu’il avait tendance à vouloir tout accumuler et qu’il n’y demeure plus, pour cause de maladie.

« Ce qu’il avait ramassé n’a aucune valeur. C’est des pures vidanges, sauf peut-être pour la valeur du métal. Le travail pour accumuler tout ça, c’est incroyable », précise-t-il.

Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Au fil du temps, pas moins de 500 tonnes de choses se sont ramassées sur le terrain de 200 000 mètres carrés. À un certain point, il y avait dix chiens de garde qui protégeaient le tout.

Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Une facture de 100 000 $

Le nettoyage du site coûtera environ 100 000 $, dont une quarantaine de milliers proviennent de commanditaires recrutés par le Comité sectoriel de main-d’œuvre des services automobiles et par l’organisme PurNat, qui ont géré le nettoyage.

Jean-Raphaël Poiré et Marcel Poiré, de PurNat, procèdent au nettoyage du site. 
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Jean-Raphaël Poiré et Marcel Poiré, de PurNat, procèdent au nettoyage du site. 

La balance sera avancée par la municipalité, qui a pris une entente avec la fille du propriétaire après 15 ans de procédures judiciaires.

Les opérations ont commencé il y a cinq jours, puis ont culminé avec les bénévoles samedi, qui ont ramassé les plus petits morceaux pour les mettre dans des remorques.

Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

« C’est un succès sur toute la ligne. Le terrain ne se ressemble plus, même s’il reste un peu de travail à faire », dit le président de PurNat, Marcel Poiré.

Une vieille pelle mécanique qui devra être coupée en morceaux pour être sortie du terrain.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Une vieille pelle mécanique qui devra être coupée en morceaux pour être sortie du terrain.

Il faudra réduire une vieille pelle mécanique en morceaux pour pouvoir la sortir de là, une opération qui durera trois jours. « Ce qui s’est ramassé ici dépasse l’entendement. Mais si on peut redonner le site à la nature, ça va être du gagnant-gagnant », a affirmé le vice-président et directeur général de l’Association des concessionnaires de véhicules de loisirs du Québec, Christian Caza.

« Je ne pensais pas que l’ampleur était si importante. Sur le plan de l’environnement, si on ne fait pas notre part, on va être dans le trouble », a pour sa part indiqué le bénévole Luc Champagne.