/weekend
Navigation

Un rôle sur mesure pour Fabrice Luchini

Fabrice Luchini et Camille Cottin dans une scène du film Le mystère Henri Pick. 
Photo courtoisie, AZ Films Fabrice Luchini et Camille Cottin dans une scène du film Le mystère Henri Pick. 

Coup d'oeil sur cet article

Rémi Bezançon ne s’en cache pas, il a écrit le scénario de son nouveau film, Le mystère Henri Pick, en pensant spécialement à Fabrice Luchini pour le rôle principal : « C’est un personnage qui a été créé sur mesure pour lui », admet le réalisateur français.

Dans ce film adapté du roman du même titre de l’auteur français David Foenkinos, Luchini se glisse donc dans la peau de Jean-Michel Rouche, un célèbre critique littéraire qui décide de mener une enquête pour dénoncer une supposée supercherie littéraire. Convaincu que le roman à succès de l’heure n’a pas été réellement écrit par son prétendu auteur, Henri Pick, un pizzaïolo breton décédé deux ans auparavant, Rouche se donnera la mission de retrouver le véritable auteur de ce petit bijou littéraire.

« On a été chanceux que Fabrice Luchini accepte de jouer ce rôle parce que pour être honnête, je ne voyais personne d’autre pour le faire », indique Rémi Bezançon (Le premier jour du reste de ta vie, Ma vie en l’air), lors d’un entretien accordé au Journal en mars dernier.

« Mais heureusement, il a vraiment aimé le scénario et le personnage. D’ailleurs, il n’a pas trop changé le texte. Il a improvisé quelques scènes, dont celle de la lecture d’une lettre à la façon de Marguerite Duras, et j’avoue que c’est un coup de génie de sa part parce que c’est tellement drôle. Il n’y a pas d’autres comédiens en France qui pourraient faire cela. Mais sinon, il s’est vraiment fondu dans le personnage qu’il aimait beaucoup. Il disait qu’il lui faisait penser à certains de ses amis, comme Bernard Pivot, qu’il connaît très bien. Il n’a pas eu besoin d’en faire plus. Il a senti dans l’écriture que c’était pour lui. Il m’a même dit que mon film lui allait comme un gant ! »

Fabrice Luchini et Camille Cottin dans une scène du film Le mystère Henri Pick. 
Photo courtoisie, AZ Films

« Un couple de cinéma »

Dans le film, le personnage de Rouche mène son enquête aux côtés d’une partenaire improbable, la fille d’Henri Pick, qui cherche elle aussi à savoir si son père avait réellement un talent caché d’écrivain. En plus de jouer un rôle qui convenait parfaitement à son style de jeu, Fabrice Luchini a eu la liberté de choisir lui-même l’actrice qui lui donnerait la réplique.

« Je ne voulais pas lui imposer une comédienne, alors je lui ai demandé avec qui il aimerait tourner, explique Rémi Bezançon. Il a répondu Camille Cottin. Il venait tout juste de tourner dans la série Dix pour cent (Appelez mon agent au Québec) avec elle et il avait adoré l’expérience. Du coup, c’est une actrice que j’aime beaucoup, moi aussi. Elle jouait dans mon film précédent (Nos futurs) et j’ai trouvé l’idée super. C’était comme une évidence. Il y avait déjà quelque chose d’assez unique et ludique entre les deux. Dès qu’on a fait une lecture avec eux, ç’a tout de suite fonctionné. J’ai senti qu’on avait un vrai couple de cinéma devant nous. »

Rémi Bezançon dit avoir eu aussi beaucoup de plaisir à concevoir un film qui est construit autour d’une enquête.

« J’aimais bien cette idée d’avoir un duo qui enquête, observe-t-il. Ce qui est marrant, c’est que les deux personnages n’ont pas le même motif pour mener cette enquête et que ce n’est pas du tout leur métier de faire cela. Je trouve aussi qu’il y a quelque chose d’assez ludique dans la construction d’un film basé sur une enquête. Il faut être très précis et en même temps, il faut savoir amener le spectateur sur de fausses pistes. Je déteste voir un film où on devine en deux secondes qui a fait le coup. Il faut donc bien doser les choses, distiller les informations et jouer avec le spectateur. Je me suis beaucoup amusé à faire cela. »


► Le film Le mystère Henri Pick a pris l’affiche hier.