/weekend
Navigation

L’année 2019 est importante pour Patrick Groulx

Patrick Groulx
Photo: Jocelyn Michel / leconsulat.ca Patrick Groulx

Coup d'oeil sur cet article

En 2019, Patrick Groulx fête ses 25 ans de carrière, en plus du 15e anniversaire de la fin de son émission culte, Le Groulx Luxe, c’est n’importe quoi. Le mois prochain, un événement spécial du Groulx Luxe aura d’ailleurs lieu à la deuxième édition du festival Grand Montréal Comique, dont Groulx est l’un des organisateurs. « On essaie de faire de grandes choses avec peu de moyens, mais on est entourés de gens qui ont du cœur », dit-il.

C’est un Patrick Groulx fébrile qui s’est adressé au Journal à quelques jours de la deuxième édition du Grand Montréal Comique. L’humoriste fait partie de la petite organisation de ce festival et il met les bouchées doubles pour que tout soit prêt le 22 juin prochain.

« On pédale autant que l’an dernier, dit-il. L’équipe est petite et nos bureaux sont minuscules. Mais on a du monde qui travaille fort et ça avance bien. »

L’an dernier, la première édition s’était organisée en vitesse, principalement en réaction au scandale de l’automne 2017 touchant Gilbert Rozon et à l’avenir incertain de Juste pour rire. Une fois cette première édition émotive derrière eux, les membres de l’organisation du Grand Montréal Comique avaient plusieurs questions sur la table.

« Il fallait d’abord se demander si on était capables de survivre une deuxième année, dit Patrick. Sans des partenaires comme Vidéotron et Desjardins, ce ne serait pas possible d’avoir ce festival-là. Après avoir laissé retomber la poussière, on a travaillé sur la programmation. L’an dernier, on avait 90 shows. Cette année, on a décidé d’en faire un peu moins, entre 70 et 80, car on voulait mettre l’énergie aux bonnes places. »

L’équipe nationale

Dans les événements de cette deuxième édition, Patrick Groulx a particulièrement hâte à deux soirées. D’abord, celle du 24 juin où sera présenté le spectacle de l’équipe nationale de stand-up, dont il fait partie. « On trouve ça bien drôle d’être présentement la seule équipe nationale de stand-up au monde (rires) ! »

« Cette équipe est juste une façon de nous rassembler, dit-il. L’année prochaine, on aimerait ça l’ouvrir aux Français et aux Suisses et avoir une vraie Coupe du monde de stand-up. »

Ensuite, le 3 juillet, et durant 24 heures se tiendra un marathon de visionnement des épisodes du Groulx Luxe, l’émission culte de MusiquePlus que Patrick a animée. « Depuis qu’on l’a annoncé, les gens sont bien excités, dit-il. On espère que les gens vont venir nous voir en grand nombre. On sent déjà le buzz. »


► La deuxième édition du Grand Montréal Comique se tiendra du 22 juin au 7 juillet dans différentes villes.

► Patrick Groulx participera au spectacle de l’Équipe nationale de stand-up, le 24 juin, 20 h, à l’Olympia, ainsi qu’au marathon de 24 heures du Groulx Luxe, c’est n’importe quoi, du 3 au 4 juillet, de midi à midi, à l’Olympia.

► Pour la programmation complète : grandmtlcomique.com.

 

L’aide de Martin Petit

Patrick Groulx aurait bien pu laisser tomber l’humour, à l’âge de 24 ans, pour ne jamais connaître la belle carrière qu’il a aujourd’hui. L’humoriste doit une fière chandelle à quelqu’un qui a toujours été à ses côtés : Martin Petit.

Originaire d’Orléans, tout près d’Ottawa, Patrick Groulx a fait ses débuts en humour avec le groupe Les 4-Alogues (Jean Fournier, Martin Thibaudeau et Patrick Bourbonnais). Quand le groupe a fait son premier spectacle, Martin Petit a été engagé pour faire la mise en scène.

« Il était dans Les Bizarroïdes à ce moment-là, se souvient Patrick. Et il descendait en autobus de Montréal pour venir nous voir. C’est comme ça que je l’ai connu. Il a toujours été dans les moments importants de ma vie après ça. »

Peu de temps après, les quatre membres des 4-Alogues décidaient de quitter Ottawa pour essayer de percer le milieu de l’humour à Montréal. « On ne savait pas ce qui nous attendait ! », dit Patrick.

Pendant les quatre années suivantes, le groupe a essayé tant bien que mal de survivre. « On s’était entendus avec le propriétaire d’une auberge de jeunesse pour repeinturer l’établissement en échange d’un hébergement gratuit. On s’était fait tellement avoir ! »

Au bout de la quatrième année, le groupe a pris la décision de se séparer. Patrick avait 24 ans et il a connu l’année la plus difficile de sa vie. « Je n’ai pas été diagnostiqué, mais je sais que j’ai fait une dépression cette année-là. Mais j’ai fini par me retrousser les manches. »

Simon Perron

Durant cette période sombre, il a développé un personnage qui a des problèmes mentaux : le fameux Simon Perron et sa phrase : « J’ai des libellules dans la tête. »

« J’ai envoyé le texte de ce numéro-là à Martin Petit pour qu’il me dise ce qu’il en pense. Il m’a rappelé pour me dire que c’était super bon et il m’a invité à écrire sur son one man show. »

À la première réunion pour parler du spectacle, au domicile du script-éditeur Sylvain Larocque, Patrick Groulx y a alors rencontré pour la première fois un jeune humoriste qui sortait de l’école : Louis-José Houde. « Ç’a été le début d’une super belle amitié avec lui. »

Quelques années plus tard, Patrick retrouvait Martin sur l’émission CNM (Canal des nouvelles modifiées), à TQS. « On était avec Mike Ward, Laurent Paquin et Dominic Paquet. En un an, je suis passé d’une pauvreté extrême – je lavais de la vaisselle et faisais de la pâte à pizza – à bien gagner ma vie. »

À l’automne 2017, quand Martin Petit a décidé de lancer un nouveau festival d’humour pour répondre au scandale de Gilbert Rozon, un humoriste s’est rapidement levé pour aller l’aider : Patrick Groulx.

 

Sept choses à voir au Grand Montréal comique

100 humoristes en 100 minutes

Après le succès de l’an dernier, le concept de Gabriel D’Almeida Freitas est de retour avec la même formule. Chaque artiste a une minute, top chrono, pour faire ce qu’il veut sur scène. Fous rires et malaises sont à prévoir, et quelques gros noms de l’humour participeront assurément à la soirée.

  • 22 juin, 20 h, à l’Olympia.

Coconut Comédie club

Voilà une idée pour le moins loufoque. Le Ausgang Plaza, situé sur la Plaza Saint-Hubert, se transformera en « Beachclub » ou en « Coconut Comédie Club » pour cet événement où sable, parasols et gougounes accompagneront les humoristes. Matthieu Pepper sera à l’animation.

  • 26, 28 et 29 juin, ainsi que 4 et 5 juillet, 20 h, au Ausgang Plaza.

L’équipe nationale de stand-up

La toute première équipe nationale de stand-up du Québec fera le tour des villes participantes du Grand Montréal Comique. Les 11 humoristes de l’équipe ont concocté un spectacle original qui mettra de l’avant le stand-up, mais aussi quelques numéros de groupe.

  • 24 juin, 20 h (Olympia de Montréal), 28 juin, 20 h (Pavillon de l’île de Châteauguay), 29 juin, 20 h (Zénith de Saint-Eustache), 2 juillet, 20 h (Théâtre de la ville de Longueuil), 5 juillet, 20 h (Collège Saint-Sacrement de Terrebonne).

Comique de nuit

Encore une fois, quatre soirées « nocturnes » se tiendront durant le festival, avec des humoristes de la nouvelle génération à l’animation : Arnaud Soly (27 juin), Christine Morency (28 juin), Mathieu Cyr (29 juin), Les Grandes Crues (4 juillet). Ceux-ci recevront des amis humoristes pour ces spectacles généralement très courus.

  • 27, 28 et 28 juin, 23 h, 4 juillet, 23 h, à l’Olympia.

Les pères

Après sa conjointe, Bianca Longpré, qui a présenté un spectacle de Mère ordinaire au festival l’an dernier, François Massicotte propose la version « avec testostérone » dans le concept Les pères. Sylvain Larocque, Dominic Paquet, Mélanie Couture, Marko Métivier et Mathieu Cyr seront du spectacle.

  • 28 juin, 20 h, au Zénith de Saint-Eustache, et 29 juin, 20 h au Pavillon de l’île de Châteauguay.

Bordel de primeur

Cet automne, Rachid Badouri, Martin Petit, Korine Côté, Billy Tellier et Maxim Martin lanceront leur nouveau spectacle solo. Et dans le cadre du festival, ils présenteront leur spectacle de rodage dans la sympathique petite salle du Bordel. Voilà la chance de voir en primeur, et à prix abordable, des spectacles qui feront rire la province au cours des prochaines années.

  • Plusieurs dates, du 22 juin au 6 juillet, au Bordel.

Shows mystèreS ComediHa!

Pour la première fois, le ComediHa ! Fest-Québec s’associe au Grand Montréal Comique pour présenter sa populaire série de Shows mystères. Durant quatre soirs, un humoriste mystère différent présentera un spectacle. Le public n’apprendra l’identité du comique qu’une fois qu’il sera sur scène. Le festival assure que ce seront des artistes « de catégorie A ».

  • 28 et 29 juin, 20 h, ainsi que 5 et 6 juillet, 20 h, à l’Impérial de Montréal.