/news/currentevents
Navigation

Décès en République dominicaine : inquiétude grandissante des voyageurs

Coup d'oeil sur cet article

La République dominicaine est une destination courue par les touristes québécois, mais l'inquiétude s'installe en raison de la mort nébuleuse de huit touristes américains au cours des dernières semaines.

Aucun lien n'a officiellement été établi entre ces décès, qui sont tous survenus dans des endroits différents du pays. Certaines des victimes sont toutefois mortes après avoir consommé une boisson dans le minibar de leur chambre d’hôtel.

Le gouvernement du Canada met de son côté en garde les vacanciers sur voyage.gc.ca et suggère de «faire preuve de grande prudence» en raison du taux élevé de criminalité en République dominicaine.

Les autorités locales réitèrent quant à elles que leur pays est sécuritaire pour les touristes. Cet appel au calme n’a toutefois pas empêché les États-Unis de dépêcher sur place une équipe du FBI afin d’enquêter sur les morts.

«Je ne visiterais pas ce pays en ce moment. Ça ne me semble pas sécuritaire et je ne trouve pas que ça a été bien géré par les autorités sur place», a avoué une touriste à l’aéroport Jean-Lesage de Québec.

«C’est un peu effrayant comme situation, j’espère que la police fait son travail avec aplomb», avoue un autre voyageur.

Possible d’annuler?

Si vous visitez la République dominicaine prochainement, sachez que la situation n'est toujours pas jugée assez grave pour que les compagnies d'assurances puissent entreprendre des démarches pour vous rembourser.

Selon un agent de voyage interrogé par TVA Nouvelles, le gouvernement doit absolument déconseiller ou même interdire aux voyageurs de quitter vers un pays pour que de telles modalités s’appliquent, ce qui n'est pas le cas en ce moment. Ensuite, ce sont les voyagistes qui prennent les décisions sur les paramètres de changement de dates et de destinations.

«Ce qui est important, c’est d’aviser la clientèle. Le minibar dans la chambre, c’est à prendre avec précaution», conclut Steeve Emond, propriétaire de l’agence de voyages Vasco Val-Bélair.