/sports/hockey
Navigation

Les Sénateurs recherchent de l’expérience

Les Sénateurs recherchent de l’expérience
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le directeur général des Sénateurs d’Ottawa, Pierre Dorion, croit qu’un ou deux vétérans de plus au sein de son équipe ne feront pas de tort et il tentera d’agir en ce sens au cours des prochaines semaines.

En entrevue au quotidien Ottawa Sun samedi, le DG n’a pas exclu une transaction ou l’embauche de joueurs autonomes à l’ouverture du marché le 1er juillet. À ses yeux, il importe que les espoirs des Sénateurs soient bien entourés afin de poursuivre leur développement de la bonne façon.

«Nos partisans savent que notre club ne sera pas constitué uniquement de jeunes hockeyeurs. C’est important qu’ils comprennent ça. Nous pourrions amener un gars d’expérience par le biais d’un échange ou du marché de l’autonomie. Vous ne pouvez pas placer des jeunes sur le premier trio, parce qu’ils ne peuvent pas se retrouver contre les meilleurs de l’autre formation», a expliqué Dorion.

Aussi, celui-ci estime que plusieurs des éléments les plus prometteurs des «Sens» doivent passer le temps requis dans la Ligue américaine avant d’accéder au plus haut niveau de compétition.

«Oui, davantage de jeunes obtiendront leur place au sein de l’équipe, mais également, de nombreux bons espoirs iront à Belleville pour être fin prêts quand leur tour arrivera. Nous voulons les aider à progresser», a affirmé le DG.

Qui partira?

D’après le journal ottavien, le défenseur Ben Harpur pourrait servir de monnaie d’échange en raison notamment de son contrat de 725 000 $ à un volet. L’attaquant Mikkel Boedker, qui doit toucher 4 M$ en 2019-2020, est aussi loin d’être un intouchable selon la même source.

En revanche, les Thomas Chabot, Brady Tkachuk, Colin White et Christian Jaros ne changeront pas d’adresse. Par ailleurs, Ottawa devrait soumettre une offre qualificative à des patineurs moins âgés, dont Anthony Duclair.

Une fois les décisions appropriées prises, l’organisation de la capitale fédérale sera mieux disposée à faire oublier une campagne 2018-2019 atroce.

«Ce sera un excellent camp d’entraînement, surtout que D.J. [Smith] les fera batailler férocement, a prédit Dorion à propos de son instructeur-chef débarqué en ville en mai. Il représente une bourrée d’air frais et il peut diriger. Nous sommes réellement enthousiastes devant tout ce qu’il nous donne.»