/misc
Navigation

Médiocratie

J’ai honte de ce gouvernement qui choisit l’électoralisme au lieu de la défense de notre réelle identité.

business man baillonn souffrant stress
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Triste jour pour le Québec que celui pendant lequel on impose un bâillon pour retirer des droits fondamentaux. Au nom de quoi? Au nom d’un électoralisme crasse et d’un populisme honteux. 

Alors que le Québec faisait l’envie du monde entier, pour son ouverture, son respect des droits individuels, sa protection des minorités, aujourd’hui il est couvert de honte par un gouvernement qui prétend être celui du peuple. 

La volonté des Québécois 

Le gouvernement d’entrepreneurs, celui de la CAQ et de François Legault, celui des élus entrés au parlement sans aucune expérience du travail politique, nous dit aujourd’hui répondre à la volonté des Québécois.  

Tant qu’à y être, pourquoi on ne rétablit pas la peine de mort pour les pédophiles et les infanticides? Ça aussi, ça répondrait à la volonté des Québécois. Mais non, on n’est pas des barbares non plus... 

Tant qu’à y être, pourquoi on n’élimine pas l’impôt et on n’augmente pas le salaire minimum à 25$ de l’heure? Ça aussi, ça répondrait à la volonté des Québécois. 

Gouverner aux sondages 

Ce que la CAQ fait aujourd’hui, par la voix de son ministre-de-toute, Simon Jolin-Barrette, c’est s’acheter des votes en région pour essayer d’enclaver les minorités.  

Le gouvernement de la CAQ choisit d’affirmer l’identité québécoise de la pire manière possible, en écrasant tous ceux qui ne correspondent pas à sa définition de la québécitude. 

Aujourd’hui, ce sont les signes religieux, demain, est-ce que ce sera la langue, l’apparence, la couleur, ou l’orientation sexuelle? 

J’ai honte de ce gouvernement qui choisit l’électoralisme au lieu de la défense de notre réelle identité.  

Le Québec est généreux, accueillant, ouvert, tolérant. Au premier chef, c’est dans les écoles qu’on devrait en donner l’exemple.  

Au lieu d’affirmer toutes ces valeurs, le gouvernement de la CAQ, a choisi de passer à l’histoire en retirant des droits fondamentaux en étouffant la voix et les aspirations des minorités. 

La CAQ est un gouvernement qui nourrit la peur.  

La peur de l’autre, la peur de l’envahissement, la peur que les Québécois ne soient pas à la hauteur, que les Québécois ne soient pas assez beaux pour inspirer les minorités, que les Québécois n’arrivent pas à inspirer positivement le monde qui nous observe. 

La CAQ, au nom de la volonté des Québécois, dit au monde entier «qu’ici c’est comme ça qu’on vit». Comme ça, c’est comme un bully qui distribue les coups de poing pour faire taire les autres parce qu’il a trop peur de ne pas pouvoir inspirer le respect et l’admiration avec ce qu’il est.  

La CAQ passera à l’histoire pour avoir dit au monde entier que les Québécois ne sont pas assez. Pas assez forts, pas assez inspirants, pas assez confiants, pour cohabiter avec ceux qui leur ressemblent moins.  

Un gouvernement qui fait de nous des brutes et des tyrans prêts à retirer des droits fondamentaux pour enfermer les Québécois dans une posture de victime. 

Médiocratie. C’est ça l’"avenir" que vous propose la Coalition avenir Québec.