/entertainment
Navigation

Top 3 des sports de plage

Coup d'oeil sur cet article

Les orteils dans le sable sous le soleil, la saison des sports de plage est bien commencée. Voici un top 3 des sports qui se pratiquent dans le sable.

Le volleyball de plage s’emballe

Photo courtoisie, Spikeball Québec

L’Académie ProBeach, l’organisme reconnu par la Ville de Québec pour la pratique du volleyball de plage, n’a pas de difficulté à combler ses ligues estivales.

Depuis deux ans, le nombre d’équipes a doublé, passant de 24 à 48 ! Des qualifications sont même nécessaires tellement il y a de la demande.

Le parc Dollard-des Ormeaux compte présentement huit terrains, mais un projet est sur la table afin d’en accueillir deux ou trois supplémentaires et ainsi devenir le plus grand site de volleyball de plage au Québec.

La ville de Québec propose plusieurs autres terrains pour pratiquer ce sport, notamment aux parcs Victoria et Lucien-Borne, à la Base de plein air de Sainte-Foy, etc. L’Académie ProBeach est aussi présente à Saint-Isidore, en Beauce.

Le coordonnateur Samuel Ouellet explique que l’Académie souhaite « développer le volleyball de plage, avec les bonnes techniques », et ce, peu importe l’expérience du joueur. Que ce soit dans les ligues participatives, semi-compétitives ou par le biais du programme d’excellence qui développe des joueurs de haut niveau.

Le jeu extérieur, les pieds dans le sable, sous le soleil, rend le sport plus décontracté, amical.

De plus, le sable vient rendre l’impulsion plus difficile, mais permet d’aller chercher la balle au sol sans se faire mal.

Les règles du jeu vont aussi être différentes de celles du volleyball traditionnel.

Se jouant à deux contre deux, quatre contre quatre et parfois cinq contre cinq, la réception en touche est interdite lors du service, par exemple, le bloc compte comme un contact et le « tip » à main ouverte n’est pas permis.

♦ Pour infos : academieprobeach.com

La montée du spikeball

Photo courtoisie, Spikeball Québec

Ne nécessitant qu’un trampoline au sol, une balle et quatre joueurs (deux contre deux), le spikeball connaît une immense popularité. Il se joue entre amis, sur n’importe quelle surface, même la neige et le sable, dans une ambiance récréative ou compétitive.

Pas besoin d’un cours d’une heure pour apprendre les règles ! Le principe est simple, rendant le jeu très convivial et accessible. Il ne faut donc jamais oublier son équipement, lors d’un barbecue chez des amis ou un après-midi à la baie de Beauport, par exemple.

En résumé, les joueurs d’une même équipe disposent de trois touches pour retourner la balle sur le trampoline et ainsi la redonner à l’équipe adverse. L’échange continue ainsi jusqu’à ce qu’une équipe ne puisse rendre la balle, donnant ainsi un point à ses adversaires.

Le spikeball conjugue différentes facettes de plusieurs sports, comme les déplacements rapides du badminton et du soccer, la frappe de côté du tennis, la notion de contact du volleyball, etc.

« Ce qui est unique au spikeball, c’est qu’il n’y a pas de côtés de terrain, c’est un jeu 360 », indique Alexandre Martel, ambassadeur de ce sport à Québec avec Marie-Ève Bergeron. Aussitôt initié, « ça devient très addictif, dit-il. Rapidement, on peut avoir du plaisir à n’importe quel niveau. »

Comparativement à une surface dure ou gazonnée, le sable modifie le jeu. « C’est certain qu’on est diminué au niveau de la vitesse, le jeu est plus lent. Il est toutefois plus facile de plonger et d’atterrir sur le sol sans trop de retenue, sans douleur », affirme M. Martel.

Les joueurs de volleyball en compétition y jouent entre les matchs pour garder la forme et le rythme. On commence aussi à enseigner ce sport pendant les cours d’éducation physique dans les écoles.

Même si les ligues estivales ont commencé leurs activités, il est encore possible de prendre part aux tournois, ouverts à tous, du Circuit provincial, en plus de participer aux rencontres amicales hebdomadaires, le lundi soir, au parc Saint-Benoît, à Sainte-Foy.

Pas besoin de s’inscrire, on s’y rend tout simplement et il y a toujours des gens !

Pour se procurer un équipement, le moyen le plus abordable est de se rendre sur la page Facebook de Spikeball Québec.

♦ Pour infos : facebook.com/pages/category/Community/Spikeball-Québec-117433071932068/

L’ultimate frisbee pour tous

Photo courtoisie, Anthony Desgagnés

Pour disputer une partie d’ultimate frisbee sur sable cet été, il vous faudra réunir huit personnes (quatre contre quatre), apporter huit cônes pour délimiter le terrain (18 x 30 m), ainsi qu’un frisbee de 175 grammes, idéalement de la marque officielle Discraft (en vente chez Influence Sport, distributeur officiel d’Ultimate Québec).

Simple à apprendre, trois règles de base sont à retenir, explique Philippe Thivierge, directeur général par intérim d’Ultimate Québec.

Pour faire des points, il faut réussir à attraper le disque dans la zone des buts de l’équipe adverse. Le joueur en possession du disque ne peut pas bouger, mais le pied pivot est accepté. Et dès que le disque est intercepté ou touche le sol, l’autre équipe s’en empare.

Photo courtoisie, Guillaume Turcotte

Débutants, intermédiaires ou experts, démontrant des habiletés de traceurs (courir vite, savoir se démarquer, sauter haut dans les airs, etc.) ou de lanceurs... tous les sportifs s’amusent au ultimate frisbee.

Il s’agit d’un sport sans contact et auto-arbitré « axé sur l’esprit sportif. Il faut être honnête », souligne M. Thivierge. Quand il y a désaccord, le jeu est repris.

Contrairement à une surface gazonnée, « le sable va ralentir le jeu, il sera plus difficile de se démarquer. Le jeu sera plus stratégique et il y aura plus de plongeons », explique M. Thivierge, sans oublier que le vent peut aussi se mettre de la partie.

Pour voir des équipes en action, rendez-vous à la Baie de Beauport les lundis et jeudis entre 18 h et 20 h 30, ou au parc Dollard-des Ormeaux les dimanches, aux mêmes heures, alors que les ligues sont au jeu.

♦ Pour infos : ultimatequebec.ca


► Nouveauté

Photo courtoisie, Académie ProBeach

 

L’Académie ProBeach propose une nouvelle activité nommée ProBeach Archery. Ce jeu mariant le ballon chasseur et le paintball se joue avec des arcs à flèches en mousse. Deux équipes font partie de la mise en scène sur un terrain de sable parsemé d’obstacles. Plusieurs modes de jeu sont possibles.