/sports/hockey
Navigation

Une autre année à Ottawa pour Anthony Duclair

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Anthony Duclair a signé une prolongation de contrat d’un an, d’une valeur de 1,65 million $, avec les Sénateurs d’Ottawa, a annoncé l’équipe lundi.

L’attaquant de 23 ans pouvait devenir joueur autonome avec compensation le 1er juillet.

Acquis le 23 février par les Sénateurs dans l’échange qui a envoyé Ryan Dzingel aux Blue Jackets de Columbus, Duclair a amassé 14 points, dont huit buts, en 21 sorties avec Ottawa. En tout, il a récolté 33 points en 74 matchs la saison dernière.

«Nous sommes heureux d’avoir fait signer un contrat à Anthony, a dit le directeur général de l’équipe, Pierre Dorion, en point de presse. Quand nous l’avons obtenu dans l’échange avec Columbus, il a prouvé qu’il avait les aptitudes pour marquer des buts pour nous. Il a un bon jeu offensif.»

«Dans mes conversations avec DJ Smith [le nouvel entraîneur-chef des Sénateurs], j’ai vu qu’il voulait Anthony dans notre club, a ajouté le DG. Il sent qu’il est un des éléments qui pourraient nous aider à gagner des matchs. Il a hâte de travailler avec lui pour en faire un joueur plus complet.»

En plus de celui des Sénateurs et des Blue Jackets, Duclair a aussi porté l’uniforme des Rangers de New York, des Coyotes de l’Arizona et des Blackhawks de Chicago.

Plusieurs discussions

Comme toutes les autres équipes de la Ligue nationale de hockey, les Sénateurs se concentrent principalement sur le repêchage, qui aura lieu vendredi et samedi à Vancouver.

Même si leur sélection de premier tour, quatrième au total, s'est retrouvée du côté de l’Avalanche du Colorado à la suite de l’acquisition de Matt Duchene, les Sénateurs seront tout de même actifs vendredi. Ils parleront au 19e rang grâce à leur échange de Duchene aux Blue Jackets.

«Considérant notre profondeur à cette position, il est peu probable que nous choisissions un gardien, a affirmé Dorion. Nous pensons pouvoir avoir un attaquant capable de jouer dans le top 6 ou un défenseur qui peut évoluer au sein des deux premières paires.»

Dorion a aussi dit qu’il pourrait modifier sa position au repêchage si l’occasion se présente.

«Nous avons tenu plusieurs discussions, a-t-il avoué. Nous en avons eu davantage sur la possibilité d’améliorer notre place que sur celle de reculer. Nous sommes l'une des quatre équipes à avoir trois sélections dans le top 44. Dans ce repêchage, avoir plusieurs choix dans les deux premières rondes est un atout majeur.»