/news/currentevents
Navigation

Aucune réponse trois ans après la mort du petit Thomas Audet

Coup d'oeil sur cet article

Trois ans après la mort du petit Thomas Audet, qui était en attente de services de la DPJ au Saguenay-Lac-Saint-Jean, les grands-parents de l’enfant sont toujours tenus dans l’ignorance.

Thomas Audet est décédé le 18 juin 2016 alors qu’il était âgé de seulement 22 mois. Quelques semaines auparavant, l’enfant avait fait l’objet d’un signalement à la DPJ, mais son cas n’a pas été pris en charge assez rapidement.

Trois ans plus tard, l’enquête policière n’est toujours pas complétée. Les grands-parents de l’enfant n’arrivent pas à faire leur deuil, puisqu’ils ignorent toujours les circonstances de sa mort. Ils exigent des réponses.

«L’enquête se poursuit. Ça fait trois ans qu’on nous répète la même chose! On ne sait rien. On ne sait pas à quel endroit dans la maison Thomas est mort. On ne sait pas pourquoi il est mort. On a demandé les rapports du pathologiste, du coroner, de la police, d’autopsie... On ne peut rien nous fournir», a déploré le grand-père de Thomas Audet, André Simard.

Ce dernier a d’ailleurs organisé un rassemblement mardi soir au cimetière de Saint-Ambroise au Saguenay, là où repose le petit Thomas Audet.

Près d’une trentaine de personnes, des membres de la famille et des amis, vont se réunir pour lui rendre hommage, mais également pour dénoncer les délais dans l’enquête policière et le fait qu'ils sont sans réponse.