/news/provincial
Navigation

La phase IV de la promenade Samuel-De Champlain devra attendre le 3e lien

La CCNQ a mis de côté la quatrième et dernière portion de la promenade Samuel-De Champlain, à l’est du littoral

Promenade Samuel-de-Champlain phase IV, phase 4
Image COURTOISIE Le concept de la phase IV de la promenade Samuel-De Champlain, imaginé lors de l’élaboration du plan directeur du littoral est par la Commission de la capitale nationale du Québec, prévoyait une série de points d’observation sur le fleuve.

Coup d'oeil sur cet article

La phase IV de la promenade Samuel-De Champlain devra attendre la concrétisation du projet de troisième lien à l’est entre Québec et Lévis, a appris notre Bureau parlementaire, de source sûre.
 
La Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ) a complètement évacué de ses dernières publications la phase IV, qu’elle préfère appeler «plan directeur du littoral est».
 
En effet, même si le projet apparaît toujours «en planification» sur son site web, aucune mention de cette quatrième et dernière phase de la promenade Samuel-De Champlain ne figure dans le plus récent bilan annuel de la Commission déposé à l’Assemblée nationale.
 
Même chose dans un autre document intitulé «Québec Horizon 2030», dans lequel la CCNQ expose sa vision de la capitale nationale pour la prochaine décennie en matière d’aménagement.
 
Une vision sur 10 ans
 
Il n’y est question que de la réalisation de la phase III de la promenade, qui s’amorce après un retard de plusieurs années causé notamment par un rapport dévastateur du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) rendu public à la fin de l’année 2013.
 
Au plus, dans «Québec Horizon 2030», un document d’une dizaine de pages, la Commission parle de «valorisation des zones industrielles bordant le fleuve Saint-Laurent» et du «bouclage interrives de la zone fluviale de la capitale».
 
Une section est aussi consacrée aux «accès à la capitale», où la Commission annonce son intention de «participer aux réflexions qui permettront de définir les aménagements de liens entre la rive sud et la rive nord».
 
Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, la CCNQ sera appelée à travailler non seulement sur le projet tant attendu de réaménagement de la tête des ponts, mais aussi sur la nouvelle porte d’entrée pour la capitale nationale qu’offrira l’éventuel troisième lien autoroutier à l’est, entre Québec et Lévis, un engagement phare de la Coalition avenir Québec.
 
Une source bien au fait du dossier a confirmé au Journal que le projet de troisième lien, jumelé au projet d’agrandissement du Port de Québec vers Beauport – deux projets qui transformeront considérablement le secteur est de la ville –, explique pourquoi la phase IV de la promenade Samuel-De Champlain n’apparaît plus dans les plus récentes publications de la CCNQ.
 
Toujours dans les plans
 
Toutefois, «la phase IV est toujours dans les plans», a assuré notre source, précisant qu’il faudra cependant attendre d’avoir en main «tous les éléments entourant le troisième lien» avant d’aller plus loin dans ce dossier.
 
Il y a trois ans, la CCNQ avait présenté une version réduite de la phase IV, qui consisterait finalement en une série de «points de rencontre» le long du fleuve, du port au pont de l’Île-d’Orléans.
 
Cette nouvelle mouture avait été sévèrement critiquée par le maire de Québec, Régis Labeaume, qui tenait au sentier linéaire prévu à l’origine. «Ce serait idiot de ne pas le faire. On va le regretter si on ne le fait pas. Ce serait une très grosse erreur», avait déclaré le premier magistrat de la Ville, lors d’une mission à New York.
 

Promenade Samuel-De Champlain