/opinion/columnists
Navigation

Les leçons de la victoire

Coup d'oeil sur cet article

Cette victoire est d’abord celle de la majorité québécoise, qui a porté au pouvoir la CAQ de François Legault, lequel avait clairement annoncé ses intentions en ces matières.

C’est une victoire qui nous apprend que les Québécois en faveur de ces lois sur l’immigration et la laïcité ne sont ni racistes, ni anti-immigrants, ni têtes brûlées, ni revanchards. Les citoyens se sont comportés avec retenue et calme malgré les manifestations organisées par des adversaires de ces lois, qui n’étaient rien de moins que des insultes aux Québécois.

À Montréal, la violence fut inscrite sur les pancartes des manifestants, dont nombre de femmes et de jeunes filles voilées, encadrées par des imams aux propos incendiaires s’adressant à la foule en arabe, alors que flottaient des drapeaux algériens. Cela demeure le dérapage le plus inquiétant de cette période hautement dérangeante.

Arrogance

La panique de l’opposition de l’Assemblée nationale, en particulier celle des libéraux, en dit long sur leur arrogance et leur incapacité à accepter que la CAQ, qu’ils regardent avec dédain et hauteur, leur ait ravi un pouvoir qui leur reviendrait de droit divin.

Découvrez À haute voix, une série balado sur les enjeux de la société québécoise contemporaine, par Denise Bombardier.

François Legault s’est révélé un homme d’État, habité par sa fonction. Sauf à de rares exceptions, il est resté en contrôle malgré les accusations diffamatoires portées, à travers sa personne, contre la majorité québécoise qui l’appuie.

Des débats acrimonieux dans certains médias, au nom de la supposée démocratie bafouée, transpiraient le mépris dans lequel certains tiennent les Québécois, ce peuple allergique à la raison et dominé par ses émotions, comme le décrivait jadis Trudeau père.

Or, le peuple est resté stoïque. Ce sont ses adversaires qui ont perdu leur sang-froid.

Aujourd’hui, les Québécois sont heureux de cette laïcité modérée, introduite en toute légalité par un gouvernement en osmose avec eux.