/entertainment/events
Navigation

Exposition: clichés inusités de Libby Oliver

Safia Nolin s’est prêtée au jeu de l’artiste Libby Oliver en s’enrobant du contenu de sa garde-robe, le temps d’un cliché.
Photo courtoisie, Libby Oliver Safia Nolin s’est prêtée au jeu de l’artiste Libby Oliver en s’enrobant du contenu de sa garde-robe, le temps d’un cliché.

Coup d'oeil sur cet article

Toujours sous le thème de la mode et des vêtements, le Musée de la civilisation a inauguré mercredi une seconde exposition, Coquilles de soi, dans la salle juste en face de celle consacrée à Jean-Claude Poitras.

Les clichés pour le moins inusités de la jeune photographe canadienne Libby Oliver mettent en scène des personnalités emballées par tous les vêtements de leur garde-robe.

À la quinzaine d’individus de tous horizons, âgés de 6 mois à 89 ans, qui compose sa série s’ajoutent cinq personnalités québécoises, qu’elle a pu photographier lors d’une résidence d’un mois au Musée de la civilisation.

Modèles d’ici

L’étudiante Camille Pelletier, l’artiste wendat Teharihulen Michel Savard, la créatrice de la griffe Myco Anna Christiane Garant, le créateur Jean-Claude Poitras et la chanteuse Safia Nolin ont fait l’exercice de s’enrober de leurs vêtements, le temps d’une photo.

Coquilles de soi est une réflexion sur l’identité visuelle et sociale, sur le contrôle que nous avons sur la représentation de nous-mêmes dans la société et à quel point nous communiquons tous avec nos vêtements », a expliqué Libby Oliver, mercredi.

« Mon souhait avec cette exposition est d’encourager les gens à réfléchir sur la manière dont on se catégorise et on se juge sur la base de notre apparence », a-t-elle ajouté.