/entertainment/shows
Navigation

Grandiose!

La comédie musicale Mamma Mia ! impressionne à tous les niveaux

Coup d'oeil sur cet article

Serge Postigo continue d’élever les standards en matière de comédie musicale au Québec avec Mamma Mia !, une réussite étincelante qui n’a absolument rien à envier à la production américaine qui fait courir les foules sur Broadway depuis deux décennies. Bien au contraire...

On avait crié au triomphe à l’été 2016, alors que Serge Postigo prenait les commandes du volet comédie musicale du festival Juste pour rire en présentait une Mary Poppins « pratiquement parfaite ». Mais force est de constater aujourd’hui que le metteur en scène place désormais la barre encore plus haut grâce à sa relecture irréprochable de Mamma Mia !, dont il signe également la traduction et l’adaptation.

Toujours au Théâtre St-Denis, il nous présente cette fois-ci l’histoire de Sophie, une jeune femme qui fouille dans le journal intime de sa mère Donna pour tenter de découvrir l’identité de son père. Le hic ? Elle y trouve trois candidats potentiels qu’elle décide d’inviter sur l’île où elle vit avec sa maman en Grèce. La suite des événements, saupoudrée généreusement de succès du groupe ABBA, crée une comédie musicale particulièrement réussie et, ultimement, mémorable.

Hilarant

Car au-delà des célébrissimes chansons telles que Dancing Queen, The Winner Takes It All et autres SOS, il y a cette histoire, aussi attendrissante qu’hilarante, qu’on prend un réel plaisir à (re)découvrir. Et c’est, en partie, grâce à la mise en scène inventive de Serge Postigo et aux chorégraphies rodées au quart de tour signées Steve Bolton qu’on s’éclate autant.

Les dialogues, eux aussi, y sont pour quelque chose. Sous la plume du metteur en scène, ils gagnent en humour. Parce que, oui, dans Mamma Mia !, on rit. Non seulement on rit beaucoup, mais on rit souvent, on rit fort, et on rit de bon cœur.

Distribution épatante

Une autre des nombreuses forces de ce spectacle ? Sa distribution.

La révélation de Mamma Mia ! est sans contredit la jeune Romane Denis. Impeccable dans la peau de Sophie, la jeune comédienne de 21 ans s’avère aussi juste au niveau du chant que de la comédie, pleine de candeur et franchement très, très impressionnante dans son tout premier rôle sur scène.

Joëlle Lanctôt, alias Donna Sheridan, s’illustre tout autant à différents moments de la soirée. Incroyablement attachante, elle livre avec son The Winner Takes It All sans faille le moment fort de la soirée. Chair de poule assurée.

Impossible de passer sous silence la présence de Karine Belly, remarquable dans le rôle de Tanya, amie d’enfance de Donna. Son don inné pour la comédie et son charisme lui permettent de voler la vedette à chaque fois qu’elle met le pied sur scène, particulièrement lors de son Does Your Mother Know, segment absolument jouissif.

Soulignons également au passage le travail d’Éloi ArchamBaudoin et Sharon James, deux noms moins connus du public québécois, mais qu’on espère désormais retrouver très bientôt dans des projets d’envergure.


► La comédie musicale Mamma Mia ! est présentée au Théâtre St-Denis jusqu’au 18 juillet. Elle prendra ensuite l’affiche à la salle Albert-Rousseau de Québec du 14 au 31 août.

Sur le même sujet