/news/provincial
Navigation

L’ouverture du marché saisonnier pourrait être reportée d’un an au Vieux-Port

L’ouverture du marché saisonnier pourrait être reportée d’un an au Vieux-Port
Photo courtoisie, Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec craint de devoir reporter en 2020 l’ouverture du marché saisonnier, au Vieux-Port, en raison de son litige en cour avec l’avocat François Marchand qui s’oppose à la démolition du marché actuel.

Les deux parties ont rendez-vous à nouveau, jeudi après-midi, pour une audition au palais de justice de Québec.

La Ville de Québec tentera de démontrer que l’avocat n’a pas d’intérêt juridique dans l’espoir de mettre fin à sa croisade, ce qu’il conteste.

En attendant le dénouement de cette affaire, la vice-présidente du comité exécutif, Marie-Josée Savard, dit avoir déjà tout en mains – à l’exception du feu vert du tribunal – pour procéder à la démolition du marché, fermé officiellement depuis le 12 juin.

La commission d’urbanisme de la Ville a autorisé la démolition dans un avis signé le 7 juin dernier.

79 000 $ pour démolir le marché

Le contrat de démolition a même été accordé, pour 79 000 $, à la firme Art DEM, à la suite d’un appel d’offres sur invitation, a constaté Le Journal.

«Nous, on est juste en attente de l’audience», a indiqué Mme Savard en entrevue mercredi. L’installation de tentes pour un marché saisonnier pourrait toutefois être compromise cet été, a-t-elle reconnu, si les délais s’étirent en cour.

«Le risque dans tout ça, c’est qu’il se pourrait même qu’on n’ait pas de marché saisonnier cette année», a-t-elle déploré, rappelant que la démolition et l’aménagement du nouveau marché prendront «entre six et huit semaines», ce qui nous mène, au mieux, au début du mois d’août si le chantier débute rapidement.