/news/provincial
Navigation

Projet d'édifice de 5 étages contesté dans le Vieux-Québec

Des citoyens considèrent que l’édifice projeté sera trop haut avec ses 5 étages

Le futur édifice de 42 logements s’élèvera sur le terrain qui abrite en ce moment ce stationnement à ciel ouvert, au 8, rue McWilliam, dans le Vieux-Québec.
Photo Simon Clark Le futur édifice de 42 logements s’élèvera sur le terrain qui abrite en ce moment ce stationnement à ciel ouvert, au 8, rue McWilliam, dans le Vieux-Québec.

Coup d'oeil sur cet article

L’édifice de 42 logements qui prendra place sur le stationnement situé au 8, rue McWilliam est selon des voisins trop haut et s’intègre mal au quartier environnant.

Cinq étages sont prévus alors que les bâtiments voisins en comptent quatre. Pour plusieurs résidents du secteur, cette hauteur est disproportionnée.

«Il y a des règles et des règlements. Pourquoi on ne les respecte pas? s’insurge l’un d’eux, Louis-Philippe Noël, qui parlait au nom du groupe. On est dans le Vieux-Québec, ça n’a pas de sens. Oui, on a besoin de voisins et on veut du développement dans le Vieux. Mais on doit respecter le zonage.»

«Impact visuel important»

M. Noël estime que le projet aura un «impact visuel important», surtout à partir des fortifications à la hauteur de la porte Saint-Jean.

Le projet a été modifié et amenuisé au fil des consultations avec les citoyens, explique le conseiller du quartier, Jean Rousseau. En effet, deux consultations ont déjà eu lieu en amont pour présenter le projet dans son ensemble. Aujourd’hui, la consultation officielle sur l’adoption du plan de construction, menée par le conseil de quartier, aura lieu à l’hôtel de ville.

Le conseiller estime que jusqu’à maintenant, le promoteur a «fait des efforts pour entendre les besoins des citoyens».

Du côté des citoyens

Jean Rousseau ne se prononce pas pour le moment. Mais il avise clairement que si malgré la présentation de ce soir les citoyens demeurent insatisfaits, il se rangera de leur côté et refusera la dérogation. «S’ils s’opposent, je ne me ferai pas le promoteur du projet. Je vais prendre position avec les citoyens.»

Pour lui, il est important de ramener des résidents dans le Vieux-Québec, mais cela ne veut pas dire accepter les projets sans remettre en question leur intégration dans leur milieu, plaide-t-il.

Le conseil d’arrondissement a adopté son projet de règlement qui définit le plan de construction, le 10 juin dernier.

Le conseil de quartier donnera sa recommandation pour l’adoption. Si celui-ci est adopté par le conseil d’arrondissement, les citoyens pourront demander l’ouverture de registre pour la tenue d’un référendum.