/news/transports
Navigation

Séance d'information sur le tramway: «Complètement raté», affirme Québec 21

Les séances d’information sur le tramway critiquées

Séance d'information sur le tramway: «Complètement raté», affirme Québec 21
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Jean-François Gosselin a dénoncé « l’exercice complètement raté » des trois séances d’information organisées par la Ville de Québec au sujet du réseau structurant. Il a également appelé Rémy Normand, vice-président du comité exécutif, à « laisser l’arrogance de côté ».

« On questionne le jugement de l’administration Labeaume devant cet exercice de consultation complètement raté qui a eu l’effet inverse. Il y a encore beaucoup de questions sans réponses », a déploré le chef de Québec 21, mercredi, au lendemain de la troisième rencontre publique sur le réseau structurant.

Selon lui, divers enjeux n’ont toujours pas été réglés, dont les expropriations, la façon de traverser les carrefours ou la sécurité des piétons.

« Il y a de belles maquettes et de belles images, mais on n’est clairement pas prêts. On essaye de faire croire que ça fait 10 ans qu’on travaille sur ce projet. C’est de la frime. L’administration Labeaume continue de bluffer les citoyens de Québec et les gouvernements supérieurs », a ajouté M. Gosselin.

« Arrogance »

Le chef de l’opposition à l’Hôtel de Ville a fermement dénoncé « le mépris » exprimé par Rémy Normand lors des séances d’information.

« M. Normand doit changer de ton et d’attitude, a-t-il insisté. Il doit laisser l’arrogance de côté. Il est très méprisant. » M. Normand n’a pas répondu aux médias.

Jean-François Gosselin a par ailleurs qualifié de « loufoque » un argument avancé mardi par le bureau de projet pour écarter un tracé qui irait jusqu’à Revenu Québec (Marly), à la Pointe-de-Sainte-Foy.

Un tel détour pourrait causer « un déraillement » du tramway à cause de la courbe prononcée dans ce secteur, a prévenu un directeur de projet.

Citoyens inquiets

Séance d'information sur le tramway: «Complètement raté», affirme Québec 21
Photo Stevens LeBlanc

D’autre part, un groupe de citoyens et de commerçants, représentant les principaux secteurs de Québec (est, centre et ouest), ont affirmé mercredi que les séances de la Ville ne leur ont pas permis d’être rassurés.

« On est pour le transport structurant, a assuré Pierre Masson. Mais il faut réaliser qu’on n’a pas des réponses à ce qu’on demande. Il y a beaucoup de points en suspens qui sont aberrants. »

Les interrogations citoyennes portent, entre autres, sur le tracé, le bruit, les expropriations ou sur les stationnements perdus tout au long des 22,8 km du tramway.

Ce Regroupement pour le meilleur choix de transport structurant à Québec a lancé le www.tramwayaquebec.com en vue de « rallier les citoyens » et de « donner des recommandations à l’administration Labeaume », a ajouté M. Masson.