/entertainment/music
Navigation

Jean Leloup, Loud et d’autres Québécois se démarquent

Coup d'oeil sur cet article

Même s’ils sont sortis à quelques jours seulement de la fin de la période d’éligibilité au mois de mai, les nouveaux albums de Loud et Jean Leloup ont réussi à se faufiler dans la longue liste du prix Polaris, remis au meilleur album canadien de l’année.

Tout ça pour ça, de Loud, et L’étrange pays, de Leloup, dominent une représentation québécoise intéressante d’une quinzaine d’albums sur les quarante sélectionnés par un jury formé de journalistes, chroniqueurs et animateurs radio de partout au pays.

Succès surprise de l’automne, INSCAPE, d’Alexandra Stréliski, a aussi franchi cette première étape, tout comme Les choses extérieures, de Salomé Leclerc, La nuit est une panthère, de Les Louanges, et The Ballad of the Runaway Girl, d’Elisapie.

La production québécoise anglophone a aussi droit de cité grâce à Dominique Fils-Aimé, Marie Davidson et Voivod.

La liste des finalistes sera réduite à dix, le 16 juillet. Le grand gagnant du prix Polaris 2019, qui repartira avec un chèque de 50 000 $, sera annoncé le 16 septembre.