/sports/others
Navigation

Tour de Beauce: Piccoli toujours dans la course

Le cycliste de l’équipe canadienne a remporté la 2e étape au Mont-Mégantic jeudi

James Piccoli
Photo courtoisie, Tour de Beauce, Jérome Gendreau James Piccoli a brandi le poing en franchissant la ligne d’arrivée au Mont-Mégantic jeudi après-midi.

Coup d'oeil sur cet article

MONT-MÉGANTIC | Champion en titre, James Piccoli est dans la course plus que jamais pour réussir le doublé au Tour de Beauce.

Le coureur de la formation canadienne a remporté, jeudi, l’épreuve maîtresse du Tour de Beauce en s’imposant au sommet du Mont-Mégantic. Parti seul en échappée à quatre kilomètres du fil d’arrivée avec notamment trois coureurs de Floyd’s Pro Cycling à ses trousses, le Montréalais s’est imposé sous la pluie et dans le brouillard devant Keegan Swirbul, de Floyd’s, et Kyle Murphy, de Rally, après 169 kilomètres et 4 h 15 min d’effort.

« C’était une course vraiment ouverte avec plusieurs attaques et de nombreuses cassures, a raconté le héros du jour. C’était un peu le chaos dans le peloton. Tous mes coéquipiers m’ont aidé à regrouper le peloton. Avec le peloton compact au pied de la bosse, c’était le meilleur scénario pour que j’obtienne un bon résultat. Mes coéquipiers ont fait leur travail à la perfection et m’ont vraiment aidé et je suis content d’avoir fini le travail. »

« Dans une montée à 12 pour cent, il n’y a pas d’aspect tactique à poursuivre le coureur de l’équipe nationale. C’est tellement abrupt que tu dois pousser le plus fort possible. Je mourais dans le dernier kilomètre. Je suis dans une bonne forme et c’est devenu une spécialité de terminer en force au sommet. J’ai beaucoup travaillé mon contre-la-montre et il s’agira, demain (vendredi), d’une opportunité de prendre un peu de temps. »

Victoire spéciale

Piccoli signait ainsi la deuxième victoire de sa carrière au Tour de Beauce, lui qui avait remporté le Critérium à Québec l’an dernier. « Mes deux victoires sont spéciales, mais ma famille et ma blonde étaient présentes à Québec et tu ne peux pas vraiment battre ça, a-t-il souligné. Aujourd’hui (jeudi), l’équipe a été superbe et c’est ce qui me rend la victoire spéciale. »

Son coéquipier Adam Roberge a aussi offert une solide performance, terminant en 5e place à 32 secondes du vainqueur. « Je suis content de mon ascension, a souligné l’auteur d’une 4e place au Mont-Mégantic en 2018. Parce que quelques équipes misaient toujours sur deux ou trois coureurs dans les échappées, on était toujours pris pour les rattraper. Les gars ont fait un travail incroyable dans les descentes pour nous tirer et rejoindre l’échappée. Moi et James, on a été plus rapides dans la dernière bosse, mais Charles-Étienne (Chrétien) et Laurent (Gervais) ont pour l’ensemble de la course poussé plus de watts que nous. Ils ont accompli une plus grosse job que nous. Charles-Étienne devrait gagner le Tour de Beauce dans deux ou trois ans. »

Au cœur d’une échappée à la mi-course, Roberge s’interrogeait si les fuyards avaient tenté de se rendre jusqu’au bout au lieu de lever le pied. « Parmi les gars dans cette échappée, c’est moi qui ai monté le plus vite et il aurait été intéressant de voir ce qui serait arrivé, a-t-il raconté. Le but toutefois cette semaine, c’est de rouler pour James afin qu’il puisse défendre son titre. Il s’est beaucoup amélioré au contre-la-montre et il devrait être vraiment proche du maillot jaune après l’effort en solitaire. »

Maillot jaune

Deuxième lors de la première étape, mercredi, et 6e au Mont-Mégantic à 50 secondes du gagnant, Nickolas Zukowsky est le nouveau détenteur du maillot jaune. Il a ainsi conservé son maillot de meilleur jeune (U-23). Le coureur de Floyd’s détient une priorité de 33 secondes sur Piccoli au général. Vainqueur, mercredi, et 10e, jeudi, Tyler Magner, de Rally, occupe la 3e place au général à 36 secondes de Zukowsky.

« Je ne m’attendais pas à battre James, mais le but était de limiter les dégâts et c’est mission accomplie, a résumé le coureur montréalais dont les grands-parents ont vu le jour en Ukraine. Chapeau à James pour sa victoire. James a décollé fort dans l’ascension et mes coéquipiers Keegan Swirbul et Serghei Tvetcov m’ont permis de réduire l’écart. On a travaillé ensemble et nous avons terminé tous les trois dans le Top 6. Je suis super content de ma 6e place. J’avais fini dans le Top 25 l’an dernier et je visais un Top 10 cette année. »

« En général, j’ai une bonne marge de manœuvre et le contre-la-montre est une de mes forces, d’ajouter Zukowski, qui a remporté le Tour du Saguenay en fin de semaine dernière. Mon rôle a changé et on va tenter de protéger le maillot. Au contre-la-montre, Serghei est une machine et il ne serait pas surprenant qu’il remporte l’étape. »

D’une distance de 19,4 kilomètres, le contre-la-montre sera disputé ce vendredi matin à Saint-Prosper.