/finance/business
Navigation

Un service de surveillance qui pourrait coûter cher au Mouvement

La coopérative fait passer d’un à cinq ans la souscription à ses frais au service d’Equifax pour comptes piratés

Coup d'oeil sur cet article

Le Mouvement Desjardins fait passer d’un an à cinq ans le service de surveillance du dossier de crédit et d’assurance des personnes touchées. Une mesure qui pourrait coûter plusieurs centaines de millions de dollars à la coopérative, voire des milliards.

Vendredi, dans une entrevue avec Le Journal, un responsable chez Desjardins a souligné que l’organisation avait écouté les inquiétudes de ses membres. C’est pourquoi elle avait pris cette décision. Il s’agit d’une protection fournie par la firme Equifax de 50 000 $ en cas de vol d’identité. Elle ne s’adresse qu’aux particuliers.

La facture sera payée par l’institution financière, peut-on lire sur son site internet.

« Nous vous offrons de souscrire, à nos frais et pour une période de cinq ans, à un service de surveillance du dossier de crédit et d’assurance en cas de vol d’identité. Ce service inclut une surveillance quotidienne de votre dossier de crédit, des alertes en cas d’activité et une assurance en cas de vol d’identité », note Desjardins dans son message.

La coopérative de Lévis refuse toutefois de dévoiler le montant qu’elle aura à débourser au cours des prochaines années pour cette nouvelle sécurité et elle mentionne qu’il « est trop tôt pour parler de l’impact sur ses finances ».

Jusqu’à 3,2 milliards $

Sur le site d’Equifax, le « forfait complet », qui comprend la surveillance du crédit et la protection contre le vol d’identité, est à 19,95 $ par mois pour une personne.

En raison du volume de clients touchés, l’entente de la coopérative avec la société comprend probablement un tarif préférentiel. La direction refuse toutefois de confirmer cette information.

Jeudi, lors d’un point de presse, Desjardins, qui promet de rembourser les pertes financières des membres s’il y en a, avait fait savoir que les données personnelles de 2,9 millions de clients (2,7) et d’entreprises avaient été dérobées.

Cette situation ne touche que les membres des caisses Desjardins du Québec et de l’Ontario. « Les clients qui n’ont pas de part sociale dans une caisse ne sont pas concernés », précise l’organisation.

Au prix affiché sur le site d’Equifax, la facture pour la protection aux membres pourrait s’élever, pour une période de cinq ans, à 3,2 milliards $ pour Desjardins. C’est-à-dire environ 646 millions $ par an.

En raison de l’accord négocié, le montant à payer pourrait toutefois être moindre à la fin.

Protection

Par ailleurs, une demande d’action collective déposée vendredi et pilotée par l’avocat Jœy Zukran du cabinet LPC Avocats et du cabinet Kugler Kandestin réclame à Desjardins un plan de protection et de surveillance sur 10 ans par une firme spécialisée à un coût de 240 $ par année par client.

Desjardins précise qu’elle offre à ses membres entreprises une trousse en cybersécurité afin qu’ils puissent faire face à différents problèmes au cours des prochains mois.

Protection Equifax pour les membres Desjardins

  • Surveillance quotidienne du dossier de crédit
  • Assurance de 50 000 $ en cas de vol d’identité
  • Service d’une durée de cinq ans
  • Desjardins fournira dans une lettre au cours des prochains jours un code d’activation pour adhérer à un forfait de surveillance