/weekend
Navigation

«C’est au Festival de Jazz que tout a commencé»

Charlotte Cardin
Photo courtoisie Charlotte Cardin

Coup d'oeil sur cet article

À quelques mois de lancer son très attendu premier album complet, Charlotte Cardin a reçu la proposition de faire le concert d’ouverture du Festival international de Jazz de Montréal. Une offre qui allait de soi pour l’artiste de 24 ans qui a connu ses débuts à ce festival, en 2015.

Il y a quatre ans, Charlotte Cardin venait­­­ de lancer son tout premier extrait, Big Boy, quand elle s’est fait offrir les premières parties de Mika, lors de deux concerts à la salle Wilfrid-Pelletier, dans le cadre du Festival de Jazz. À l’époque, la jeune chanteuse était principalement connue pour son passage à La Voix.

« Quand on m’avait dit que ça fonctionnait pour la première partie de Mika, je n’avais aucune de mes chansons qui était montée pour être jouée live et je n’avais pas de band !, lance Charlotte en riant. J’avais trois semaines pour me trouver des musiciens. Je suis tombée sur le jackpot parce que je suis encore avec le même band aujourd’hui. Je n’ai jamais joué avec d’autres musiciens. On peut donc dire que tout a commencé au Festival de Jazz, en quelque sorte. »

Deux ans plus tard, Charlotte Cardin se faisait offrir trois Métropolis, toujours dans le cadre du festival. Et voilà que cette année, pour les 40 ans du festival, c’est à elle que reviendra l’honneur d’ouvrir l’événement.

« Laurent [Saulnier, le responsable de la programmation du FIJM] me donne toujours des shows qui représentent un très beau défi, dit-elle. Chaque fois, ça nous force à monter la barre pour nous-mêmes. C’est vraiment chouette d’avoir un allié comme lui. »

Grosses foules

Puisqu’elle est présentement à mettre la touche finale à son album [« il est complété à 87 %, je dirais »], Charlotte Cardin proposera quelques pièces inédites au public qui ira la voir le 27 juin à la place des Festivals. « Dans le cadre d’un festival, c’est intéressant de jouer quelques nouvelles chansons, car les gens sont très ouverts à découvrir et à passer du bon temps. Il y aura aussi possiblement quelques amis qui viendront nous dire bonjour sur scène. Mais on garde la surprise pour l’instant ! »

Même si sa carrière est encore très jeune, Charlotte Cardin commence à avoir l’habitude des grosses foules. En 2016, elle avait fait la première partie de Sting et Peter Gabriel sur les plaines d’Abraham, au Festival d’été de Québec. Deux ans plus tard, elle retournait à ce même festival pour donner son propre concert, devant une foule de 12 000 à 15 000 personnes. « Mais le spectacle au Festival de Jazz sera notre plus gros show à date », dit-elle.

N’est-ce pas impressionnant de voir tous les gros concerts qu’elle a donnés avant même de sortir un premier album complet ? « Des fois, quand j’y pense, je me pince, répond-elle. On a tellement eu de belles réceptions de nos E.P. (mini-albums) que ça nous a permis de faire des shows vraiment tripants avec des publics hyper encourageants et chaleureux. J’ai vraiment hâte de sortir l’album. On est rendu là. »

Mélanger les styles

Pour ce nouveau disque, Charlotte Cardin a voulu s’amuser un peu plus avec la production. « On a utilisé plus de sons de guitare, dit-elle. Encore une fois, on fait beaucoup de dualité entre des sons très modernes et d’autres plus classiques qui viennent toucher au jazz, au R&B, à la soul. J’aime mélanger les styles. »

Le disque comprendra « surtout des chansons en anglais, mais il y aura aussi des titres en français », mentionne-t-elle. L’année 2018 d’intense tournée qu’elle a vécue lui a aussi inspiré quelques pièces. « La distance, se sentir loin, se sentir un peu sans racines durant quelques mois ou années, c’est un thème qui revient dans certaines chansons. »

Quand on lui demande à quel moment paraîtra l’album, Charlotte Cardin répond ne pas le savoir encore. « Ma réponse la plus sincère serait : le plus tôt possible. J’ai extrêmement hâte qu’on le finisse. »


► Charlotte Cardin fera le grand concert d’ouverture extérieur gratuit du Festival international de Jazz de Montréal le 27 juin, à 21 h 30, sur la scène TD. 

► Pour les détails : montrealjazzfest.com