/investigations/truth
Navigation

Legault était trop pessimiste

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L’énoncé

Le 14 novembre dernier, le premier ministre François Legault remettait en question la pertinence pour le gouvernement du Québec de publier un rapport financier chaque mois. Celui qui avait été publié quelques jours plus tôt affichait alors un surplus de 3 milliards $, et M. Legault doutait de la représentativité du portrait donné.

« On sait très bien qu’on ne va pas finir l’année [2018-2019] avec un surplus de 3 milliards $, loin de là », a-t-il alors prévenu, laissant entendre qu’on serait loin d’un excédent de cette ampleur.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

 

Les faits

M. Legault avait tort de prétendre que le surplus serait bien plus modeste que 3 milliards $. Le gouvernement du Québec a plutôt terminé l’année avec 4,4 milliards $ de plus dans ses poches, a-t-on appris hier.

Lorsqu’il a été déposé en mars dernier, le budget prévoyait plutôt un surplus de 2,5 milliards $.

C’est donc dire l’importance de la publication mensuelle des rapports financiers, qui permettent de voir l’évolution réelle des revenus et des dépenses du gouvernement à la fin de chaque mois.

La CAQ voulait l’abolir à l’automne, mais a finalement décidé de le conserver.