/weekend
Navigation

Un premier rôle en France pour Philippe Touzel

Philippe Touzel
Photo courtoisie, Antoine La Rochelle

Coup d'oeil sur cet article

Après des prestations remarquées dans Grease et Footloose au Québec, Philippe Touzel s’apprête à charmer le public français. Le chanteur et comédien a décroché un des rôles principaux de la comédie musicale Ghost, présentée au théâtre Mogador, à Paris, dès la fin de l’été.

Joint par téléphone lundi dernier, Philippe Touzel avoue qu’il ne « réalise pas vraiment » l’opportunité qui s’offre à lui. Elle est pourtant bien réelle. Et elle approche à grands pas puisqu’il est attendu à Paris le 1er août en vue des répétitions qui débuteront quelques jours plus tard.

Puis, dès septembre, il montera sur la scène du théâtre Mogador à raison de sept à huit spectacles par semaine jusqu’en mai 2020. L’aventure se poursuivra alors encore un mois, durant lequel il donnera cinq à six représentations hebdomadairement.

Inspiré du film du même titre (également connu au Québec sous le nom Mon fantôme d’amour), Ghost – The Musical raconte l’histoire d’un homme décédé subitement qui parvient à communiquer avec sa dulcinée à travers une médium. Philippe Touzel prêtera ses traits au personnage de Carl Bruner, l’antagoniste jadis interprété par Tony Goldwin dans le long métrage de Jerry Zucher de 1990.

Un projet « emballant »

En foulant les planches du théâtre parisien, le Québécois y endossera non seulement son tout premier rôle outre-Atlantique, mais aussi son premier rôle d’adulte. Dans le passé, il a été engagé pour jouer des personnages d’enfants, puis d’adolescents. Aujourd’hui âgé de 28 ans, le chanteur et comédien est fin prêt à effectuer la transition vers des rôles plus mûrs. « C’est quelque chose d’emballant pour moi. J’ai beaucoup de plaisir avec des personnages comme Kenickie dans Grease ou Ren McCormack dans Footloose, deux adolescents. Mais je suis aussi vraiment content de pouvoir jouer des rôles qui se rapprochent plus de mon énergie et de mon âge. »

Parlant de rôles, il ne serait pas étonnant qu’un éventuel succès de Ghost – Le Musical ouvre les portes du show-business français à Philippe Touzel. Le principal intéressé ne cache pas que l’idée lui a traversé l’esprit.

« J’ai toujours rêvé d’une carrière en théâtre musical, que ce soit à Broadway ou dans le West End, à Londres. Au Québec, le milieu est plutôt limité, alors c’est pratiquement impossible d’en vivre. Paris, c’est un peu un juste milieu. Mais je ne me fais pas d’attente; si Ghost marche bien, tant mieux. Sinon, je rentre au Québec. Je suis bien ici, après tout », confie-t-il.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions