/news/currentevents
Navigation

Deux arrestations lors de heurts pendant un rassemblement d'extrême droite à Halifax

Coup d'oeil sur cet article

Un rassemblement de membres de l’Alliance nationale des citoyens (ANC), un parti politique fédéral controversé anti-immigration, a été perturbé par des contre-manifestants et s’est soldé par deux arrestations, samedi, à Halifax.

Selon la police locale, quatre membres de l’ANC se sont d’abord rendus peu après midi sur le site de Grand Parade, où ils ont été accueillis par environ 150 à 200 contre-manifestants du groupe Halifax contre la haine.

Alors que les membres de l’ANC tentaient de s’installer sur la place publique, l’un d’eux aurait été agressé par un homme de 34 ans, qui a été arrêté pour avoir troublé l’ordre public, a détaillé la police. Selon la chaîne Global, l’homme arrêté aurait fait tomber le chapeau d’un des membres de l’ANC.

Les deux camps ont été séparés par les policiers et les gens de l’ANC ont quitté les lieux. Ils sont cependant revenus peu après 14h, cette fois avec l’intention d’installer un système de son et une pancarte sur la place publique. La pancarte a été attrapée et déchirée par un contre-manifestant masqué de 28 ans, qui a ensuite été arrêté, notamment pour vol de moins de 5000$ et dommage à la propriété, a expliqué la police.

La foule a finalement été dispersée par les policiers, qui ont décidé de recourir au poivre de Cayenne pour parvenir à leurs fins.

L’ANC a déploré, sur sa page Facebook, que les contre-manifestants s’en prennent à la liberté d’expression. «Dans une société libre et démocratique, il doit y avoir une tolérance pour les différentes opinions», a écrit le parti.

De son côté, le groupe Halifax contre la haine a déploré par communiqué que, selon lui, certains contre-manifestants aient été agressés par des membres de l’ANC et d’autres menacées à l’aide d’une arme. La police d’Halifax n’a toutefois pas confirmé ces informations.

L’ANC est un parti aux opinions d’extrême droite basé à Calgary qui réclame notamment une baisse drastique de l’immigration et de l’aide internationale et qui clame que le réchauffement climatique est un canular.

D’autres rassemblements publics du parti sont prévus en Nouvelle-Écosse cette semaine, à Sydney et Truro.