/travel/quebec
Navigation

Du vélo sous les arbres dans nos parcs nationaux

Sur un site de camping « Bienvenue cyclistes ! » au parc national de la Yamaska.
Photo courtoisie Sur un site de camping « Bienvenue cyclistes ! » au parc national de la Yamaska.

Coup d'oeil sur cet article

Quand il fait très chaud, il y a une solution de rechange aux pistes cyclables. Dans certains parcs nationaux du Québec, on a le plaisir de pédaler à l’ombre sur des parcours accessibles aux vélos hybrides.

On peut même loger sur place si le cœur nous en dit, en camping ou en petit chalet.

Sur le sentier de la Chute-aux-rats.
Photo courtoisie
Sur le sentier de la Chute-aux-rats.

Mont-Tremblant

Plus de 100 kilomètres de sentiers cyclables sillonnent le parc ­national. L’un des plus boisés se trouve du côté de Saint-Donat, dans le secteur de la Pimbina. Il s’agit du sentier de la Chute-aux-rats formant une boucle de neuf kilomètres.

Pour vous rafraîchir, faites une halte à la plage du lac Provost.

Au parc national de Frontenac.
Photo courtoisie
Au parc national de Frontenac.

Frontenac

Dans ce parc méconnu des Cantons-de-l’Est, le sentier Le Littoral longe le Grand lac Saint-François sur huit kilomètres. Il s’agit d’un trajet linéaire entre une plage et un camping. On parle donc de seize kilomètres aller-retour.

On retrouve quatre ou cinq points d’accès le long de la piste dont deux rives sablonneuses, Pointe-aux-Pins et Baie-des-Sables.

Yamaska

Près de Granby, le parc national se distingue avec le sentier du Grand Tour, faisant justement le tour du réservoir Choinière pour une distance de dix-neuf kilomètres. On roule sous les arbres avec de beaux points de vue ici et là sur le plan d’eau. Niveau facile.

Départ d’une balade au parc national du Mont-Mégantic.
Photo courtoisie
Départ d’une balade au parc national du Mont-Mégantic.

Mont-Mégantic

Dans le secteur de Franceville, on emprunte la piste de la vallée à partir du camping. Distance aller-retour : huit kilomètres. Niveau intermédiaire.

Libre à vous d’y ajouter un trajet de huit kilomètres en empruntant la piste multifonctionnelle du Parc du marécage des Scots, un territoire voisin du parc national.

Au fait, les parcs nationaux mentionnés comprennent quelques emplacements de camping destinés aux cyclotouristes. C’est bon à savoir.

En bref

  • Hébergement : sites de camping « Bienvenue ­cyclistes ! », tentes tout équipées ou petits chalets.
  • sepaq.com

D’autres idées pour le week-end

Les Chutes Jean-Larose

Précision : ces chutes près du mont Sainte-Anne ne sont pas accessibles à pied à cause de travaux sur ­l’escalier. Mais elles le sont pour le ­canyoning.

Inspiration autochtone

Les samedis après-midi, Hébergement aux Cinq Sens propose la Marche avec l’esprit de la forêt au parc national du Mont-Mégantic. Réservation requise.

En campagne à Laval

Sur l’avenue Marcel-­Villeneuve, la ferme Forget tient un kiosque avec ses produits. À cueillir : fraises, framboises et bleuets (selon la période).