/news/politics
Navigation

Les politiciens actifs sur le terrain pour la fête nationale

Coup d'oeil sur cet article

À quelques mois des élections fédérales, les chefs de parti étaient à pied d’œuvre dans les différents événements de la Saint-Jean pour rencontrer les électeurs québécois.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau était d’ailleurs de passage lundi à Pointe-aux-Trembles, au parc Saint-Jean-Baptiste. Il y est resté une quinzaine de minutes, discutant avec les citoyens présents, prenant des égoportraits et serrant des mains. Il ne s’est toutefois pas adressé aux médias. 

La sécurité y était omniprésente. Rappelons que l’an dernier, un militant insatisfait l’avait apostrophé et l’avait enguirlandé. Cette fois, ceux qui semblaient antipathiques à sa présence étaient écartés par sa sécurité. 

Le premier ministre s’est par la suite rendu en fin d’après-midi dans sa circonscription de Papineau, dans le quartier Villeray, à Montréal. Justin Trudeau y a notamment remercié les Québécois pour leur support aux francophones à l’extérieur de la province. 

«Ça a été une année difficile pour les communautés francophones partout au pays et de voir les Québécois être solidaires avec leurs cousins francophones d’ailleurs au pays, c’est vraiment bien», a déclaré le premier ministre. 

Pour sa part, Andrew Scheer était à Sherbrooke pour y présenter son candidat aux prochaines élections fédérales, l’homme d’affaires Dany Sévigny. 

 

Capture d'écran, TVA Nouvelles

 

Le leader néo-démocrate, Jagmeet Singh a de son côté fait le tour des fêtes de quartier à Montréal afin de souligner la fête nationale des Québécois. 

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, était de passage dans la circonscription de Beloeil – Chambly, où il tentera de se faire élire en octobre prochain. 

Legault dans sa circonscription

 

Capture d'écran, TVA Nouvelles

 

Le premier ministre québécois François Legault était dans sa circonscription de L’Assomption. Il y a rappelé l’importance d’avoir la «fibre québécoise», estimant qu’au cours des dernières années, elle était possiblement moins présente. 

«Je voyais le spectacle hier soir à la télévision. Les gens sont fiers de leurs artistes: il faut encore améliorer cette fierté d’être Québécois, ne pas avoir peur de défendre notre langue, nos valeurs, ce qu’on est, a-t-il affirmé en point de presse. 

«On a toujours été un peuple accueillant et on va continuer de l’être, mais on a le droit de demander aux gens qui viennent vivre ici de s’adapter à nos façons de vivre et d’accepter ce qu’on est», a-t-il ajouté.