/world/usa
Navigation

Bill Gates croit qu’il faut réglementer les géants du web

Bill Gates croit qu’il faut réglementer les géants du web

Coup d'oeil sur cet article

Le cofondateur de Microsoft Bill Gates estime que les États doivent davantage encadrer les géants du web en raison de leur forte influence dans la société.

«Oui, le gouvernement doit s’en mêler, a dit Bill Gates au Economic Club de Washington, lundi, dans une vidéo diffusée par CNN. Les technologies sont devenues si centrales que les gouvernements doivent se dire "qu’est-ce que cela veut dire pour les élections? Qu’est-ce que cela veut dire pour l’intimidation?"»

«Il y aura plus de réglementation du secteur des technologies. La vie privée, par exemple, il devrait y avoir des règles fédérales à ce sujet», a ajouté le milliardaire.

Cette prise de position s’explique par la présence de plus en plus imposante de Facebook, Twitter, Instagram ou Google dans la vie des citoyens, le marché publicitaire et la sphère médiatique.

«Le fait que c’est maintenant la façon dont les gens consomment les médias a vraiment amené sur la table la nécessité de les encadrer pour que les bénéfices supplantent les inconvénients», a-t-il dit à propos des géants du web.

Des compagnies comme Facebook, Google, Amazon et Apple ont été montrées du doigt pour le nombre de données qu’elles accumulent sur des citoyens et des violations à la vie privée. Elles sont aussi visées pour leurs positions monopolistiques.

Plus grosse erreur en carrière

Candidement, Bill Gates a mentionné que la plus grosse erreur de sa carrière à la tête de Microsoft a été de ne pas être en mesure de développer un logiciel d’exploitation pour les cellulaires afin de rivaliser l’iOS d’Apple. C’est finalement le système Android de Google qui a réussi à s’imposer face à Apple. L’ancien président de Microsoft a précisé que les poursuites antitrust contre son entreprise à la fin des années 1990 et dans les années 2000 lui ont nui.

«Nous avons été distraits par le procès antitrust. Nous n’avons pas affecté les meilleures personnes pour faire le travail [afin de développer une plateforme pour le cellulaire]. Donc, c’est la plus grosse erreur que j’ai faite», a-t-il dit lundi à Washington selon CNN.