/news/currentevents
Navigation

Elle refuse que le pitbull soit euthanasié

Une jeune femme et son conjoint ont été blessés par un chien agressif dont ils avaient la garde temporaire

Carine Couvrette a été blessée aux bras par un pitbull samedi à Mirabel. Son copain, avec qui elle se disputait au moment de l’attaque, serait dans un état plus grave.
Photo Stéphane Sinclair Carine Couvrette a été blessée aux bras par un pitbull samedi à Mirabel. Son copain, avec qui elle se disputait au moment de l’attaque, serait dans un état plus grave.

Coup d'oeil sur cet article

MIRABEL | La femme qui a été attaquée par un pitbull le week-end dernier dans les Laurentides ne veut pas que l’animal soit euthanasié bien qu’il soit devenu terriblement agressif.

« Ce chien-là n’a jamais mordu personne. Je le connais depuis qu’il est bébé. Il a toujours été doux, il jouait avec des toutous. Mais samedi matin, il a pété sa coche. Il a voulu me défendre et il est devenu extrêmement agressif. Il a totalement perdu le contrôle », a expliqué Carine Couvrette.

Si la jeune femme de 23 ans s’en sort avec des blessures aux bras, son conjoint de 25 ans aurait été beaucoup plus sérieusement blessé, notamment aux bras, aux jambes et au dos. Sa vie n’est toutefois pas en danger.

Mme Couvrette n’était pas propriétaire de l’animal, mais elle en avait la responsabilité parce qu’elle rendait service à un ami très proche.

Une querelle

« On se querellait mon chum et moi, le ton a monté et le chien a attaqué mon chum pour me défendre », a expliqué la jeune femme, rencontrée sur place hier après-midi.

L’attaque a eu lieu samedi matin peu avant 11 h sur la rue Guy, dans le secteur de Saint-Janvier à Mirabel.

Mme Couvrette, son conjoint et le chien se trouvaient à l’extérieur de la maison.

Lorsque le ton a monté, la bête, qui était attachée, aurait sauté au bras de l’homme. La femme dit avoir essayé de s’interposer, et c’est à ce moment-là que le chien l’a blessée pour ensuite s’attaquer encore à son conjoint.

Les deux saignaient abondamment. Ils ont dû être transportés à l’hôpital.

Mme Couvrette ne voulait pas s’étendre hier sur l’état de santé de son copain. Lors du passage du Journal, elle était en compagnie d’une de ses amies pour déménager tous ses effets personnels de la résidence où a eu lieu l’incident.

Elle n’a pas précisé si le couple avait définitivement rompu, mais a affirmé retourner vivre chez ses parents à Mascouche.

Le pitbull n’a pas à payer

Malgré les blessures sérieuses que l’animal leur a infligées, elle demande à ce que le pitbull n’ait pas à payer de sa vie pour ce qui s’est passé.

« C’était le chien à l’un de mes grands amis et il risque de le perdre », a-t-elle dénoncé.

Une amie qui l’aidait à déménager a mentionné que ce n’était pas pire qu’un homme qui sautait sur un autre homme pour défendre sa femme.

La police de Mirabel se contente d’affirmer qu’il s’agit d’une attaque d’un « chien de type pitbull », et n’a pas voulu s’avancer hier sur les causes de l’événement ou sur l’avenir du chien.