/finance/business
Navigation

Groupe Mach renonce à certaines conditions pour mettre la main sur Transat

Groupe Mach renonce à certaines conditions pour mettre la main sur Transat
Photo d'Archives

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise immobilière Groupe Mach a modifié les conditions de son offre d’achat déposée vendredi pour acquérir Transat A.T.

La compagnie dirigée par Vincent Chiara souhaite toujours racheter le transporteur aérien en mettant la main sur la totalité des actions avec droit de vote au prix de 14$ chacune. Toutefois elle ne requiert plus, pour ce faire, le financement du gouvernement du Québec.

Dans cette nouvelle offre, Mach renonce également à une convention de soutien et de dépôt d’actions avec le Fonds de solidarité FTQ et la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Groupe Mach demande seulement la fin du processus de vente entamé par Transat avec Air Canada et la conclusion d’une entente de confidentialité de 30 jours pour pouvoir effectuer une vérification diligente et entériner une entente d’acquisition définitive. La société immobilière québécoise attend aussi le feu vert des autorités réglementaires qui sont habituellement compétentes pour toute transaction de ce type.

Pour ce dernier point, Groupe Mach a souligné aujourd'hui qu’il n'exerce «aucune activité au Canada parmi les secteurs d'activité et/ou les domaines d'opération actuels de Transat», et que par conséquent il ne devrait y avoir aucun problème relatif à la concurrence.

«Nous espérons sincèrement pouvoir travailler avec le conseil d'administration de Transat pour renforcer la profitabilité à long terme de la société tout en conservant sa force et son indépendance en tant que chef de file mondial intégré du tourisme international, sous la bannière Transat, et ainsi exécuter avec succès le plan stratégique 2018-2022 de la société tout en conservant l'héritage de ses fondateurs», a précisé le Groupe Mach par communiqué.

D’autres acheteurs potentiels

Air Transat est en négociation exclusive avec Air Canada jusqu’à mercredi. Le transporteur canadien a proposé 13$ par action.

En plus de Groupe Mach et d'Air Canada, FNC Capital s’est montrée intéressé par Transat. La firme d’investissement dirigée par Dominik Pigeon a fait savoir, sur son site web, qu’elle «travaille à produire une offre amicale au conseil d'administration de Transat A.T. pour ses actionnaires, et considère actuellement une fourchette de prix entre 17 et 20 dollars l'action, et peut-être plus éventuellement».

Cependant FNC Capital n’a pas révélé qui financerait cette acquisition.

«Je ne dévoilerai pas les membres de mon équipe afin de ne pas nous affaiblir face aux autres groupes. Ne cherchons pas déjà la finalité, elle viendra graduellement jusqu'en septembre. Ce sera fort probablement un dur et long combat, bien plus relevé que ce à quoi les gens s'attendent actuellement», a précisé Dominik Pigeon.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions