/finance/opinion/columnists
Navigation

Hausse en vue pour les fonds de travailleurs

Le Fonds de solidarité FTQ, dont on aperçoit, ici, les locaux montréalais, révisera le prix de ses actions le vendredi 5 juillet. La plus récente révision remonte à janvier.
Photo d’archives, Agence QMI Le Fonds de solidarité FTQ, dont on aperçoit, ici, les locaux montréalais, révisera le prix de ses actions le vendredi 5 juillet. La plus récente révision remonte à janvier.

Coup d'oeil sur cet article

Nos deux fonds de travailleurs ont-ils réussi à se remettre de la débandade boursière de décembre 2018, laquelle chute avait fait reculer en l’espace d’un seul mois le S&P/TSX de la Bourse de Toronto de 6,1 %, l’indice S&P 500 de la Bourse de New York de 9,0 % et le MSCI Monde de 5,1 % ?

La question est d’autant pertinente pour les 667 000 actionnaires du Fonds FTQ et les 159 000 actionnaires de Fondaction que le mois de décembre fait partie du rendement semestriel que les deux fonds vont rendre public prochainement en vue de déterminer le nouveau prix de leurs actions respectives.

Eh oui, les deux populaires fonds de travailleurs révisent le prix de leurs actions deux fois par exercice financier, soit en juillet pour le semestre allant du 1er décembre au 31 mai, et en janvier pour le semestre du 1er juin au 30 novembre.

En janvier dernier, malgré un difficile automne boursier à la baisse, les deux fonds avaient réussi à surprendre leurs actionnaires en révisant à la hausse le prix de leurs actions, soit une hausse de 2,2 % pour le Fonds FTQ et une petite hausse de 0,2 % pour Fondaction.

EN JUILLET...

Je crois qu’il en sera de même lors de la révision prochaine du prix de leurs actions, soit le vendredi 5 juillet pour le Fonds de solidarité et du jeudi 11 juillet pour Fondaction de la CSN.

Sur quels indices je me base pour émettre cette prévision à la hausse ?

Simplement sur la performance des indices suivants au cours de la période de six mois qui s’est terminée le 31 mai dernier :

  • Fonds communs équilibrés canadiens neutres (Morningstar) : + 4,63 %
  • Indice S&P/TSX de Toronto : + 7,23 %
  • Indice S&P 500 de New York en $ canadiens : + 2,4 %
  • Indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX : + 2,08 %
  • Indice MSCI Monde en $ canadiens : + 3,1 %
  • Indice des obligations canadiennes (Univers) : + 7,0 %

Un seul bémol parmi les indices pouvant servir d’indicateurs à la performance des deux fonds de travailleurs : l’indice BMO des compagnies québécoises à petite capitalisation affiche un rendement négatif, soit - 1,71 %.

Comme on sait, les fonds de travailleurs détiennent des actifs importants dans la petite et moyenne entreprise québécoise.

Toutefois, la diversification de leurs portefeuilles devrait permettre aux fonds de travailleurs de contrer le rendement négatif, s’il y a lieu, des petites entreprises dans lesquelles ils ont investi. Avis aux intéressés dans l’hypothèse où le prix des actions sera révisé à la hausse.

Si vous avez l’intention d’investir votre REER de l’année dans les fonds de travailleurs, vous avez avantage à le faire avant la révision du prix des actions en juillet.

Si vous faites partie des actionnaires qui veulent (et peuvent) retirer leurs billes, mieux vaudrait attendre après la révision des prix.