/news/provincial
Navigation

Les pompiers approuvent l’entente de principe à 83%

Éric Gosselin, Président de l’APPQ
Photo Annie T Roussel Éric Gosselin, Président de l’APPQ

Coup d'oeil sur cet article

Les pompiers de la ville de Québec ont approuvé, dans une proportion de 83 %, l’entente de principe pour le renouvellement de leur convention collective.

Les derniers votes des pompiers se sont déroulés mardi matin et le résultat a été rendu public à l’heure du midi. « Nous sommes contents. 83 %, c’est quand même bon. L’ambiance autour de la table a été bonne. Ça aide beaucoup », s’est félicité Éric Gosselin, président de l’Association des pompiers professionnels de Québec (APPQ), en entrevue avec Le Journal.

L’entente de principe, qui prévoit que le nouveau contrat de travail va courir du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2023, a été conclue le lundi 17 juin.

Travailler à l’année

Sans entrer dans les détails de la nouvelle convention, M. Gosselin a indiqué « qu’il y a beaucoup de modifications dans la gestion des effectifs. Par exemple, les pompiers temporaires pourront travailler à l’année au lieu d’être à contrat de longue durée ».

M. Gosselin est à la tête de l’APPQ depuis 2006. Il reste encore deux ans à son actuel mandat de chef syndical. « Pour le moment, je suis encore là. Je n’ai pas l’intention de partir », a-t-il fait savoir.

Les cols bleus sont le dernier grand groupe d’envergure d’employés municipaux à ne pas avoir encore conclu d’entente de principe. Les pourparlers avec la Ville de Québec se poursuivent.