/world/middleeast
Navigation

Une Québécoise qui a lutté contre les inondations passera aux commandes de la mission de l'OTAN en Irak

Jennie Carignan
Photo Catherine Bouchard Jennie Carignan

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Une militaire québécoise qui a été aux premières loges de la réponse de l’armée aux dévastatrices inondations printanières dirigera la mission de l’OTAN en Irak.

La brigadière-générale Jennie Carignan sera promue au rang de major-générale, a annoncé le ministère de la Défense mercredi. La Québécoise originaire d’Asbestos, en Estrie, a coordonné les efforts de centaines de membres des Forces armées canadiennes (FAC) qui ont été dépêchés aux quatre coins du Québec pour aider à sauver des quartiers entiers de la crue des eaux.

Le ministère de la Défense a annoncé qu’elle passera aux commandes, dès l’automne, de la mission de l’OTAN en Irak qui se déroule sous le leadership du Canada.

La mère de quatre enfants dirige présentement la 2e Division du Canada et la Force opérationnelle interarmées, basée au Québec.

Ottawa a par le fait même fait savoir que le Canada continuera de commander la mission en Irak pour une deuxième année, soit jusqu’en novembre 2020.

«Nous savons que la lutte contre les menaces qui pèsent sur la stabilité mondiale renforce la sécurité et la prospérité au pays, et c’est pourquoi nous sommes heureux de travailler avec l’OTAN et de poursuivre notre rôle de commandement de la mission OTAN en Irak», a déclaré le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, par communiqué.

Il a également salué la nomination de Jennie Carignan, qu’il a qualifiée de «dirigeante accomplie».

La mission de l’OTAN en Irak en est une de formation et vise à aider les Irakiens à mettre sur pied des institutions de défense et de sécurité efficaces. Quelque 580 membres du personnel de l’OTAN y collaborent, incluant 250 membres des FAC.