/weekend
Navigation

Hulk et 10 autres stars à rencontrer au Comiccon de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

 Depuis maintenant plus de 40 ans, Lou Ferrigno répond à un deuxième nom : The Hulk. L’acteur et culturiste américain était toutefois loin de se douter que le célèbre superhéros vert allait lui coller à la peau aussi longtemps. « À l’époque, j’espérais que ce rôle m’aiderait à démarrer ma carrière à la télévision. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’il change ma vie à ce point », souffle celui qui débarquera au Comiccon de Montréal le week-end prochain. 

 Il est vrai que le personnage a eu un impact considérable sur la carrière de Lou Ferrigno. La série télévisée The Incredible Hulk a lancé sa carrière d’acteur­­­ en 1977, lui ouvrant également les portes d’Hollywood où il s’est rapidement retrouvé sur grand écran. 

 Mais The Hulk n’a pas seulement eu un impact sur sa vie professionnelle. Le rôle, mettant en évidence son imposante carrure, l’a également élevé au rang des sexe-symboles américains. 

 Un sexe-symbole... vert ? 

 « Pourquoi pas ? lance Lou Ferri­gno, tout de go. Ça va beaucoup plus loin que la couleur de la peau du personnage. L’imagination est une chose très forte, et je crois que dans le cas de Hulk, c’est le sentiment de sécurité qu’il procure qui le rend aussi attirant. Les femmes savent qu’il pourrait les protéger, et je crois que ça, c’est quelque chose de très séduisant », poursuit-il, au bout du fil depuis la Californie. Et même après toutes ces années, force est de constater que le sex-appeal de Lou Ferrigno ou de son alter ego au teint de jade a bel et bien traversé les époques. 

 Encore aujour­d’hui, les femmes sont nombreuses à quémander un autographe sur certaines parties, disons plus intimes, de leur anatomie. « Je ne compte plus le nombre de poitrines qu’on m’a demandé de signer. Mais la plupart du temps, les gens sont très gentils et respectueux », dit en riant l’acteur américain. 

 Un rôle prédestiné 

 Même s’il ne pensait pas y être associé toute sa vie, Lou Ferrigno estime que le rôle de Hulk lui était, en quelque sorte prédestiné. Atteint de surdité partielle à un très jeune âge, l’acteur a été victime d’intimidation tout au long de son enfance. Il est d’ailleurs allé puiser dans ses souvenirs quand est venu le temps de prendre place devant les caméras. 

 Depuis, il a fait de l’intimidation son cheval de bataille, racontant son expérience dans l’espoir d’aider les jeunes qui traversent des épreuves semblables. 

 « Quand j’ai décroché le rôle pour la série­­­, ils m’ont laissé faire ce que je voulais avec le personnage parce que ça me venait très naturellement. Quand j’y pense, je me dis que j’ai été Hulk toute ma vie à cause de ce que j’ai vécu. Je suis la preuve qu’il est possible de surmonter l’adversité », avance Lou Ferrigno. 

 « C’est pour ça que j’aime participer à des événements comme le Comiccon de Montréal. C’est très, très valorisant de rencontrer des fans qui me racontent avoir survécu à des périodes difficiles en s’inspirant de mon histoire. Il n’y a aucun sentiment semblable », termine-t-il.  

 ► Le Comiccon de Montréal se déroulera du 5 au 7 juillet au Palais des congrès de Montréal. 

 10 autres stars à rencontrer au Comiccon de Montréal 

Christophe Lambert
Photo Wenn
Christophe Lambert

  

Tom Felton
Photo AFP
Tom Felton

  

William Shatner
Photo Wenn
William Shatner

  

Lana Parrilla
Photo AFP
Lana Parrilla

  

Dean Cain
Photo courtoisie, NBC Universal
Dean Cain

  

Robert Sheehan
Photo AFP
Robert Sheehan

  

Elijah Wood
Photo Wenn
Elijah Wood

  

Georges St-Pierre
Photo Wenn
Georges St-Pierre

  

Laura 
Vandervoort
Photo AFP
Laura Vandervoort

  

Michael Madsen
Photo Wenn
Michael Madsen