/sports/hockey
Navigation

Le derby Duchene

Le Journal dresse une liste des principaux joueurs autonomes

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo AFP Le centre Matt Duchene pourrait aboutir avec le Canadien.

Coup d'oeil sur cet article

À l’instar de nombreuses familles québécoises, plusieurs joueurs autonomes de la LNH changeront d’adresse lundi. La différence, c’est qu’ils ne connaissent pas encore leur prochaine destination.

Marc Bergevin n’a pas l’habitude de faire les yeux doux aux joueurs les plus convoités de ce marché. Il répète souvent que les plus mauvais contrats sont souvent accordés le 1er juillet.

Le directeur général du Canadien n’a pas tort. Sauf que, cette fois, après avoir vu leurs favoris rater les séries trois fois au cours des quatre dernières saisons, les partisans du Tricolore s’attendent à le voir porter un grand coup.

La visite de Matt Duchene à Montréal au cours des derniers jours n’a rien fait pour estomper cet espoir. Même les actuels joueurs de l’équipe, rencontrés jeudi au tournoi de golf de Phillip Danault, souhaitent le voir aboutir dans leur vestiaire.

« C’est l’un des meilleurs joueurs offensifs de la LNH. Il l’a prouvé en séries avec Columbus, a indiqué Jonathan Drouin. C’est un rare talent avec une belle vision du jeu au centre. Ce serait bien d’avoir un joueur comme ça à Montréal. »

Quand le cœur balance

Contrairement à d’autres joueurs autonomes ayant visité la métropole québécoise simplement pour faire grimper les enchères, l’affection de l’attaquant de 28 ans pour le Bleu-blanc-rouge est bien réelle.

Au premier tour des séries, cet Ontarien aux origines canadiennes-françaises avait confié à l’auteur de ces lignes éprouver un sentiment particulier pour le Canadien depuis son plus jeune âge.

« Mon grand-père et mon père ont toujours été des fans du Canadien. Je l’étais également... jusqu’à ce que Patrick Roy soit échangé au Colorado. C’est à ce moment que j’ai commencé à encourager l’Avalanche », avait-il expliqué, soulignant au passage son admiration pour Maurice Richard, le numéro 9 et le classique de Roch Carrier, Le Chandail de hockey.

Sauf que Duchene a une autre passion dans sa vie : la musique. Sur son compte Instagram, on peut y voir de nombreux clichés de lui, guitare à la main. D’ailleurs, sur son profil Twitter, on peut y lire la présentation suivante : « Chrétien, père, mari, pêcheur assidu et aspirant chanteur country ».

Pas surprenant que Duchene ait également visité Nashville, la capitale du country, au cours des derniers jours.

Puisqu’entre les deux destinations, le cœur de Duchene balance, c’est sans doute son porte-feuille qui aura le dernier mot.

Dépense folle

La question à se poser est donc la suivante : le Canadien peut-il se payer ce choix de premier tour de l’Avalanche (troisième au total) en 2009 ?

Si Kevin Hayes a signé un contrat qui lui rapportera un peu plus de 7 millions pour chacune des sept prochaines saisons avec les Flyers et que Jeff Skinner empoche 9 millions pour chacune de ses huit prochaines campagnes à Buffalo, on peut s’attendre à ce que les exigences du clan Duchene avoisinent les 10 millions.

Or, Bergevin a présentement 8,7 millions de libre sous le plafond salarial. « Super ! », diront certains.

Sauf que Joel Armia et Artturi Lehkonen n’ont toujours pas de contrat, que Bergevin n’a toujours pas trouvé de défenseur pour jouer à la gauche de Shea Weber et qu’il est activement à la recherche d’un auxiliaire pour épauler Carey Price.

À titre comparatif, les Predators, avec P.K. Subban en moins, ont un coussin d’un peu plus de 13 millions sous le plafond.

Racheter Alzner ?

À première vue, racheter le contrat de Karl Alzner peut paraitre une bonne option. Toutefois, il serait surprenant que Bergevin soit prêt à payer 1,069 million $ pendant six ans à un défenseur qui ne fait plus partie de son équipe.

D’autant plus que, selon le site capfriendly.com, de la façon dont le contrat d’Alzner est construit, le Canadien libérerait plus de 3,5 millions $ de la masse la saison prochaine. Toutefois, lors du suivant, l’économie ne serait que de 430 556 $.

Une transaction est toujours possible (impliquant Alzner ou un autre joueur). Et dans le cas de Bergevin, ça s’est déjà vu. Toutefois, les autres DG risquent de le voir arriver avec ses gros sabots et demanderont la lune ainsi qu’un jeune espoir pour l’aider à se débarrasser d’un boulet.

Une chose est sûre, les prochaines heures seront intéressantes.

 

Les gros noms

 
Jean-François Chaumont
Le Journal de Montréal
 

Matt Duchene

Centre | Blue Jackets | 28 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo AFP
  • 70 points (31 b, 39 p) en 73 matchs
  • Salaire en 2018-2019 : 6 M$
  • Salaire projeté : Près de 10 M$

Les bons centres restent rares et ils sont difficiles à obtenir dans une transaction. Marc Bergevin le répète depuis longtemps. Duchene gagnera près de 10 millions, même s’il n’a que deux saisons de 70 points derrière la cravate. Amoureux de musique, il songe à poursuivre sa carrière dans la capitale du country : Nashville. Mais il a également un intérêt pour le CH, l’équipe de son enfance. Il a toujours porté un 9 dans ses numéros, en hommage à Maurice Richard.


Artemi Panarin

Ailier gauche | Blue Jackets | 27 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo AFP
  • 87 points (28 b, 59 p) en 79 matchs
  • Salaire en 2018-2019 : 6 M$
  • Salaire projeté : Plus de 11 M$

Artemi Panarin est déjà un homme riche, mais il le sera encore plus demain. Le Russe représente la plus grosse prise sur le marché des joueurs autonomes. Après deux saisons de plus de 80 points à Columbus, l’attaquant souhaite poursuivre sa carrière sous le chaud soleil de la Floride ou dans le « zoo » de New York. Il a identifié trois équipes pour poursuivre sa carrière : les Panthers, les Rangers et les Islanders. Vous pouvez parier deux dollars sur les Panthers et des retrouvailles avec Joel Quenneville.


Sergei Bobrovsky

Gardien | Blue Jackets | 30 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo Martin Chevalier
  • 37-24-1 | 2,58 | ,913 | 9 JB
  • Salaire en 2018-2019 : 7,425 M$
  • Salaire projeté : 7,5 M$ à 10 M$

La rumeur circule depuis l’hiver dernier. Bobrovsky aimerait poursuivre sa carrière avec les Panthers en compagnie de son bon ami Panarin. Avec le départ à la retraite de Roberto Luongo, les Panthers se cherchent un gardien numéro un.

Des marqueurs

Anders Lee

Ailier gauche | Islanders | 28 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo Martin Chevalier
  • 51 points (28 b, 23 p) en 82 matchs
  • Salaire en 2018-2019 : 3,75 M$
  • Salaire projeté : 7 M$ à 8 M$

Capitaine des Islanders depuis le départ de John Tavares, Lee a marqué 28, 40 et 34 buts à ses trois dernières années. Si Lou Lamoriello ne trouve pas une façon de le garder à Long Island, il sera un attaquant très recherché.


Joe Pavelski

Ailier droit | Sharks | 34 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo Agence QMI, Joêl Lemay
  • 64 points (38 b, 26 p) en 75 matchs
  • Salaire en 2018-2019 : 6 M$
  • Salaire projeté : 6 M$ à 8 M$

Pavelski est synonyme des Sharks. Il joue dans le nord de la Californie depuis la saison 2006-2007. Un retour à San Jose est toujours envisageable, mais le Lightning et les Stars sont aussi dans la course.

Des ailiers créatifs

Gustav Nyquist

Ailier droit | Sharks | 29 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo AFP
  • 60 points (22 b, 38 p) en 81 matchs
  • Salaire en 2018-2019 : 4,75 M$
  • Salaire projeté : 5 M$ à 7 M$

Nyquist a atteint le plateau des 60 points pour la première fois de sa carrière. Les Sharks n’auront probablement pas l’argent pour le garder. Ken Holland, le nouveau DG des Oilers, chercherait à rapatrier son ancien ailier avec les Wings.


Mats Zuccarello

Ailier droit | Stars | 31 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo AFP
  • 40 points (12 b, 28 p) en 43 matchs
  • Salaire en 2018-2019 : 4,5 M$
  • Salaire projeté : 5 M$ à 7 M$

Si Zuccarello prolonge son contrat avec les Stars, Jim Nill donnera un choix de 1er tour conditionnel en 2020 aux Rangers. À 5 pi 8 po, le Norvégien est un petit ailier, mais il compense par son intensité.

Le défendeur gaucher

Jake Gardiner

Défenseur | Maple Leafs | 28 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo AFP
  • 30 points (3 b, 27 p) en 63 matchs
  • Salaire en 2018-2019 : 4,05 M$
  • Salaire projeté : 6 M$ à 8 M$

La rareté de bons défenseurs sur le marché servira la cause de Gardiner. Il décrochera un très gros salaire malgré ses carences dans son territoire. Il relance toutefois bien l’attaque et il est bon en supériorité numérique.

Des défenseure moins chers

Ben Hutton

Défenseur | Canucks | 26 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo Martin Chevalier
  • 20 points (5 b, 15 p) en 69 matchs
  • Salaire en 2018-2019 : 2,8 M$
  • Salaire projeté : 2 M$ à 3 M$

Les Canucks ont choisi de couper les ponts avec Hutton en ne lui offrant pas d’offre qualificative. L’arrivée de Quinn Hughes a influencé cette décision. Hutton n’a rien d’une merveille, mais il jouait en moyenne plus de 22 minutes à Vancouver.


Ben Chiarot

Défenseur | Jets | 28 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo AFP
  • 20 points (5 b, 15 p) en 78 matchs
  • Salaire en 2018-2019 : 1,4 M$
  • Salaire projeté : 2,5 M$ à 4 M$

Un gros défenseur de 6 pi 3 po et 219 lb et assez efficace en relance. À un bon salaire, l’Ontarien représente une carte intéressante. Il est gaucher en plus. Mais il n’a pas le calibre d’un défenseur pour un top 4.

Des gardiens  #2

Curtis McElhinney

Gardien | Hurricanes | 36 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo PIerre-Paul Poulin
  • 20-11-2 | 2,58 | ,912 | 2 JB
  • Salaire en 2018-2019 : 0,85 M$
  • Salaire projeté : 1,5 M$ à 2,5 M$

Réclamé au ballottage en octobre des Maple Leafs par les Hurricanes, McElhinney a connu la meilleure saison de sa carrière à l’âge de 36 ans. Un gardien d’expérience qui connaît son rôle.


Keith Kinkaid

Gardien | Devils | 29 ans

HKO-HKN-SPO-COLUMBUS-BLUE-JACKES-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING---GAME-TW
Photo AFP
  • 15-18-6 | 3,36 | ,891 | 3 JB
  • Salaire en 2018-2019 : 1,25 M$
  • Salaire projeté : 1 M$ à 1,5 M$

Selon le collègue Eric Engels, de Sportsnet, Kinkaid a rencontré Bergevin au cours des derniers jours. En 2017-2018, il avait signé 26 victoires avec les Devils. À 29 ans, il est encore jeune.