/news/currentevents
Navigation

[EN IMAGES] Double incendie suspect à Sainte-Thérèse et Boisbriand

Coup d'oeil sur cet article

Deux incendies d’origine suspecte ont éclaté dimanche matin à Sainte-Thérèse et Boisbriand, dans les Laurentides, forçant l’évacuation d’une centaine de personnes dans l’un des cas.

Selon la police, vers 0 h 30, un premier incendie s’est déclaré vers 00 h 30 dans une fruiterie Jardin Labelle, située à l'angle des boulevards Labelle et René-A.-Robert.

Pascal Girard/AGENCE QMI

Une femme a aperçu un suspect mettant le feu au bâtiment. «J’ai vu un camion avec un homme. Il a commencé par fracasser la fenêtre. Après, je l’ai vu allumer un bâton et le lancer à l’intérieur. Le feu a pris automatiquement», a raconté à TVA Nouvelles la témoin qui ne souhaite pas être identifiée.

Celle-ci n'a toutefois pas vu le visage du suspect, en raison de la noirceur et du fait qu'il portait un capuchon 

Pascal Girard/AGENCE QMI

«On vient de tout perdre»

Puis, à peine une dizaine de minutes plus tard, un deuxième incendie se propage dans le bâtiment de l'entreprise Frais de la Ferme, un commerce spécialisé dans les fruits et légumes et la fabrication de pizza située sur le chemin de la Grande-Côte, à proximité de l’autoroute 15, à Boisbriand.

L’embrassement s’est généralisé à tout le bâtiment, provoquant un important panache de fumée qui a obligé les services d’urgences à évacuer une centaine de personnes vivant dans un immeuble situé à l’arrière du commerce. Les résidents ont pu réintégrer les lieux vers 3 h 30. 

«C'est désastreux. C'est incroyable. On ne peut pas s'imaginer que ça allait arriver une journée de même», a confié le directeur du commerce, André Buteau, à TVA Nouvelles.

«C'est un choc. C'est une famille ici. On faisait partie de la famille. Mon cœur vient de lâcher, là, ce matin. C'est pas croyable», a renchéri Donald David, qui travaille chez Frais de la Ferme depuis 5 ans.

Pour sa part, la conjointe du propriétaire a assuré que l'entreprise n'avait pas reçu de menaces. «On ne comprend pas», a affirmé Monique Messier à TVA Nouvelles.

Six membres de la famille travaillaient pour l'entreprise familiale. «On vient de tout perdre», a résumé Mme Messier avec émotion.

Dans les deux cas, les pompiers ont dû passer plusieurs heures sur place à combattre les flammes. L'exploration pour s'assurer de ne pas avoir oublié un foyer d'incendie s'est conclue en matinée sur les deux sites.

Personne n'a été blessé au cours de ces deux sinistres.

La police a ouvert une enquête sur les incendies afin de connaître leur origine

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions