/news/currentevents
Navigation

Le nombre de noyades en hausse cette année au Québec

Coup d'oeil sur cet article

L’homme porté disparu depuis samedi soir après avoir chaviré dans le lac Cayamant, en Outaouais, pourrait faire grimper le nombre de noyades à 23 pour l’année 2019. 

Ce nombre représente une hausse par rapport aux données de l’année dernière. À pareille date en 2018, 17 personnes étaient mortes noyées. 

«On estime qu’on est à 22 décès liés à l’eau depuis le début de l’année», a précisé Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage, grâce à des données non officielles. 

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette hausse du nombre de noyades dans la province cette année. 

Avec les abondantes précipitations de neige cet hiver, puis de pluie ce printemps, le débit de nombreux cours d’eau du Québec est important. 

«On pense qu’on est sécuritaire une fin de semaine, mais la fin de semaine suivante, ce n’est plus la même rivière», a expliqué M. Hawkins, dimanche, sur les ondes de LCN. 

La témérité et la confiance peuvent également expliquer certains drames qui sont survenus dans les points d’eau. 

«Si ça n’a pas été aménagé pour la baignade, il n’y a pas lieu de la fréquenter», a d’abord lancé le directeur général de la Société de sauvetage. 

Selon lui, dans 8 cas de noyades sur 10 reliées à des sports nautiques, les victimes ne portaient pas de veste de flottaison. 

«On surestime notre capacité de bien nager», a ajouté M. Hawkins, précisant que lorsqu’une chute accidentelle survient, l’état de choc risque de nuire aux capacités de nager. 

La Société de sauvetage rappelle aux citoyens de faire preuve de prudence lors des activités nautiques et aquatiques, et de toujours porter une veste de flottaison.