/misc
Navigation

Excitants Blue Jays

Coup d'oeil sur cet article

L’hiver a été long et difficile cette année. Ma crainte, c’était de me retrouver au milieu d’une longue et pénible saison des Blue Jays. Dès l’ouverture du camp d’entraînement à Dunedin, en Floride, les Jays ne constituaient qu’un nom : Vladimir Guerrero Jr.

Chaque jour, on se demandait comment Junior établirait des marques phénoménales à titre de joueur recrue. Les autres joueurs ne semblaient même pas exister.

Vladimir Jr. n’a pas commencé la saison avec les Jays à cause d’une blessure, mais on parlait sans cesse de son état de santé et de la date de son retour. Le début de saison de Junior a été difficile. Dans ses 10 premiers matchs, il a affiché une moyenne de ,162, aucun coup de circuit et un point produit. Il avait en outre été retiré sur trois prises 11 fois.

Les insuccès de « Vlad » ont permis à d’autres joueurs d’être reconnus à leur juste valeur, notamment Lourdes Gurriel Jr., Rowdy Telez et Cavan Biggio. Les trois nous surprennent par leur puissance, surtout Gurriel, qui est en train de devenir un redoutable frappeur et un excellent voltigeur.

Les Blue Jays sont présentement aussi excitants offensivement que les Yankees. Ils ont frappé plus de coups de circuit que les Yankees en juin. Vous avez raison, j’ai tendance à exagérer, sauf que l’on doit avouer qu’ils sont plus excitants que l’an dernier. La fiche de l’équipe n’est pas reluisante, mais l’avenir est prometteur.

Montréal et Tampa, villes sœurs

Depuis la semaine dernière, on peut lire et écouter différents commentaires sur la possibilité du retour du baseball à Montréal, qui partagerait les Rays avec la région de Tampa Bay. Une question demeure : est-ce une nouvelle stratégie qu’on pratiquera dans le monde du sport professionnel ?

Demeurons dans le baseball pour analyser cette nouvelle hypothèse.

Prenons le cas des Marlins de Miami et des A’s d’Oakland. On pourrait voir un jour Miami disputer des matchs de la saison régulière dans une autre ville. Tandis qu’Oakland pourrait disputer des matchs à Santa Clara.

Concernant notre réalité montréalaise, on explore la possibilité de disputer des matchs à Tampa et Montréal. Les puristes crient, mais c’est l’inverse avec la jeune génération que je croise régulièrement. En résumé, est-ce que vous aimeriez voir une demi-saison de baseball ou aucun match à Montréal ?

La générosité de Claude Raymond

L’ancien lanceur du baseball majeur et le premier Québécois à jouer pour les Expos, Claude Raymond, a reçu l’Ordre du Canada jeudi dernier.

La vie de Claude Raymond a toujours été centrée sur le bien-être des autres. À ses débuts dans le baseball majeur, il était la source d’inspiration de plusieurs jeunes Québécois qui voulaient faire carrière dans le baseball majeur.

Lorsque Claude a été à la retraite, son bon ami Jacques Doucet, qui était le descripteur des matchs des Expos, a recommandé aux dirigeants des Expos que Claude devienne analyste des matchs des Expos. Ce fut le début d’une ère nouvelle, car ce duo a ouvert les portes à tous les Québécois qui ont participé à la description d’un match de baseball des ligues majeures.

Depuis la création de la Fondation Claude Raymond en 1971, Claude est impliqué dans la communauté de Saint-Jean-sur-Richelieu.

À ce jour, le Fonds Claude-Raymond a remis près de deux millions de dollars aux jeunes de la région dans les milieux du sport, des arts, des sciences et de la culture.